Que coudre pour son bébé ? Mes indispensables cousu main !

couture bébé barboteuse garçonPersonnellement, en attendant bébé, j’avais très envie de coudre pour lui, mais j’étais totalement perdue sur ce qui allait m’être utile ou non ! Et quand on passe du temps à réaliser du cousu main, c’est un peu la tuile si l’on ne s’en sert pas ou peu… Au fur et à mesure de la grossesse, je me suis tout de même lancée, et après six mois de pratique je vous liste ici les projets réussis et rentabilisés !

Des projets « taille unique »

Si comme moi vous êtes perdue sur la taille de votre futur bébé (« Comment ça le « six mois » il le porte avant ses six mois… ? ») voici quatre projets taille-unique qui conviendront à coup sûr, et quelle que soit la saison !

La couverture nid d’ange. Je ne pensais pas que ce serait si utile, mais je m’en sers énormément ! Les premiers mois pour l’emmailloter et le tenir au chaud, et maintenant comme petite couverture pour les balades, et comme tapis de jeu ! C’est une réalisation tout à fait accessible aux débutantes, et très satisfaisante pour les plus confirmées. Vous pourrez retrouver le tutoriel ici, et j’ai hâte de découvrir vos versions !

Le tapis de change nomade. Lui, on me l’a offert et ce n’est pas une réalisation personnelle, mais je m’en sers à chaque fois que l’on est en vadrouille (donc avec le confinement plus du tout, mais je suis impatiente de m’en servir de nouveau !). Il existe plusieurs tutoriels / modèles, et je vous conseille celui d’ikatee couture qui est très bien !

Le nid d’ange sortie de bain. Je me doutais que ça serait utile ! ça ne demande aucune grande compétence technique, donc je vous le conseille vivement si vous profitez de votre congé mat’ pour vous lancer en couture… ce n’est pas le plus excitant à coudre, mais ultra-utile au quotidien. Retrouvez mon tutoriel ici ! Seule modification que j’apporterais, je la ferais sans doute un peu plus grande!

La gigoteuse. J’ai réalisé celle du kit Filomène ateliers. Un peu plus onéreux que si vous prenez la peine de trouver un tutoriel gratuit, et acheter vos fournitures vous-même, mais le kit est très qualitatif, et rien que pour la beauté de cette fermeture éclair, je vous suggère de craquer ! Quoi qu’il en soit une gigoteuse vous sera toujours utile !

 

Des projets utiles mais pour lesquels vous devez choisir la taille !

Trois projets un peu plus tricky si vous ne savez pas quelle taille portera votre enfant (personnellement j’ai eu beaucoup de mal à me projeter en fonction des saisons ! même maintenant j’attends la dernière minute pour investir, et là je me retrouve presque sans rien à sa taille, avec toutes les boutiques fermées !). Mes conseils : essayer de coudre des pièces portables tout au long de l’année (par exemple un petit gilet c’est toujours utile…) dans des matières extensibles (surtout au début, même si c’est mignon les petites chemises en lin, ce n’est pas ultra confort !)

La grande ourse d’ikatee. Cousue en taille 6 mois pour cet hiver. Le modèle est plutôt simple, très confort, et tellement mignon ! J’ai déjà de nombreuses autres idées avec ce patron, il peut rendre tellement différent selon la matière ! D’ailleurs, tous les patrons d’ikatee sont canons. J’ai aussi cousu la blouse Electre pour ma nièce… Et elle est canon aussi ! Il parait que ça taille plus grand que les vêtements du commerce mais pour ma part je trouve ça identique à petit bateau…

Un site que j’apprécie beaucoup pour les patrons pour bébé, surtout pour ceux en jersey c’est Stoff & Stil. En plus, ils ont de superbes jerseys  pour bébés ! Seul inconvénient, il sont en anglais et il faut sélectionner la taille du patron… ce qui rends donc impossible la réalisation en différentes tailles pour accompagner bébé qui grandit !

Autre site parfait et bourrés de patrons gratuits : Oh, Mother Mine DIY. J’ai déjà réalisé deux barboteuses pour baby O, et je les adore (et l’avantage des barboteuses c’est qu’en modifiant la taille des bretelles c’est facile à porter à tous les âges !)

 

Que coudre pour votre bébé

 

 

Que coudre en confinement ?

IMG_6724Pendant le confinement on a plusieurs teams : celles qui sont en télétravail avec parfois une tribu à gérer, et celles qui ont des enfants très sages (ou un mari aidant, ou pas de bambin du tout !), avec beaucoup de temps libre pour coudre ! Si vous faites partie de cette deuxième team, deux problèmes se présentent souvent : vous n’avez pas beaucoup de tissus en stock, ou alors comme moi, vous n’avez pas d’imprimante chez vous…Voici donc un petit tour d’horizon des différents projets pour vous régaler en couture malgré les conditions !

Si vous êtes de la team pas d’imprimante, et que vous avez déjà fait et refait l’ensemble des patrons de votre patronthèque, voici quelques projets sans patron à  imprimer:

 

Si vous êtes de la team pénurie de tissus :

 

Et puis, si vous avez du tissu, tu temps libre ET une imprimante, Fibremood a eu la super initiative de rendre gratuit un patron gratuit par semaine de confinement… et si vous êtes disponible, RDV tous les jeudi à 14H00 sur leur compte Instagrampour coudre toutes ensembles ! Vous trouverez toutes les informations ici ! Et vous quels sont vos projets couture durant ce confinement ?

 

 

Les outils qui faciliteront votre vie de couturière !

Outils_indispensable_couture4575La couture, je la pratique depuis bientôt quatre ans, mais j’apprends encore tous les jours, et je suis encore loin d’être une technicienne hors pair ! Actuellement, j’ai envie d’améliorer mes finitions et la qualité de mes cousettes alors je partage avec vous les outils que j’ai découverts tout récemment et qui ont changé ma vie de couturière ! (Pour les outils indispensables lorsque l’on débute en couture je vous invite à lire cet article )

Réglette de mesure boutonnières :

J’adore cet outil que j’ai depuis maintenant dix mois ! C’est un gain de temps considérable à partir du moment où vous voulez rajouter ou modifier le nombre de boutons. Cela vous permet de calculer très rapidement l’écartement à prévoir. Il permet de positionner jusqu’à 8 boutons sur une distance de 8 à 60 cm. Il coûte une trentaine d’euros environ, vous en trouverez ici chez Rascol ! Personnellement, je ne m’en passe plus, déjà parce que je modifie très régulièrement la longueur finale d’un vêtement, et aussi parce que j’oublie toujours de reporter les marques du patron pour les boutonnières et que je m’en rends compte quand le patron est bien rangé au fond de ma patronthèque…. Plus rapide donc de sortir ma réglette !

Comment cela fonctionne ? tout simplement en dépliant la réglette afin de l’ajuster à la longueur de votre boutonnière. il ne vous reste ensuite plus qu’a noter la position de vos futurs boutons/boutonnières.

Ouvre boutonnière :

Lui ce n’est clairement pas un indispensable, et cela peut paraître gadget, mais malgré tout, je l’adore ! Je prends le temps de le chercher à chaque fois que je réalise une boutonnière… C’est pour dire ! Il permet de faire une découpe nette et franche sur le tissu (et aussi d’éviter les accidents de découd-vite en ouvrant sa boutonnière alors que l’on vient de terminer sa cousette… histoire vécue ici !).

Comment cela fonctionne ? Il suffit de positionner l’ouvre boutonnière dans la boutonnière à la perpendiculaire, et d’appuyer fermement. Attention de positionner votre tissu sur un support qui ne craint rien évidemment (On évite donc la petite table en marqueterie… !). Il paraît que l’on peut aussi utiliser de la colle textile pour maintenir joliment en place les petits fils à l’intérieur de la boutonnière. Personnellement je ne le fais pas, et si vous utilisez cette astuce je serais ravie d’avoir votre retour!

 

Pied à ourlet roulotté  :

J’ai acheté ce pied pour ma Brother FS40 récemment. J’ai eu un peu de mal à le prendre en main au début. Je l’ai même laissé de côté un temps. C’était pour mieux l’adopter, et cette fois-ci c’est le coup de coeur. Gain de temps considérable quand vous avez un ourlet à réaliser sur un tissu léger. Encore plus utile quand cet ourlet est en ligne courbe ! Pas la peine de se prendre la tête, le pied fait tout, tout seul, juste un petit truc à prendre au début, et je vais essayer de vous faire très vite une vidéo pour vous expliquer ça !

Comment cela fonctionne : Une fois le tissu pris dans le pied, ça roule tout seul. Pour positionner le tissu il y a un petit truc à prendre (c’est ce qui m’avait découragée la première fois) mais promis je vous fais vite une vidéo!

Outils_indispensable_couture1039

Pied à fermeture éclair invisible :

Indispensable (à partir du moment où vous aurez besoin de fermetures éclairs invisibles cela va de soi !). Poser une fermeture éclair invisible ce n’est pas si sorcier quand on a le matériel adéquat ! Avant (comme je m’y prenais à chaque fois à la dernière minute et qu’il n’y en avait pas en vente à côté de chez moi…) je les posais en bidouillant avec mon pied à fermeture éclair classique… Clairement, le résultat n’est pas net, et la pose est délicate alors qu’avec un pied spécifique, tout roule tout seul. Attention j’avais acheté un pied soit disant « universel »  chez mondial tissu, impossible de l’utiliser avec ma Brother FS40. Je ne peux donc que vous conseiller d’investir dans un pied spécifique à la marque de votre machine, et je crois bien qu’il les ont tous chez Rascol.

Comment cela fonctionne : le pied déplie lui-même les dents de la fermeture éclair pour vous permettre de venir faire la couture au plus proche des dents du zip.

 

Et puis, une fonctionnalité de ma machine à coudre que je n’utilisais pas au début : coudre les boutons à la machine ! Maintenant, il m’est impensable de faire autrement, parce que la couture des boutons à la main je trouve ça drôlement long, et surtout je suis sûre de la qualité de ma couture avec la machine.

Prochains achats en vue : pied pose biais et réglette japonaise ! Et vous, quel est votre outil fétiche ?

Outils qui faciliterons votre vie de couturière

 

Bilan couture #15 – Janvier

IMG_1291Je suis un peu en retard pour le bilan couture de janvier, j’y ai donc glissé une cousette du mois de février, mon sweat FRIKKA que je viens de vous dévoiler sur Instagram.

Je suis complètement tombée sous le charme de ce scuba de couleur tangerine de chez les coupons de saint pierre. Je n’avais jamais travaillé cette matière (c’est une sorte de Néoprène), et je trouvais le challenge intéressant ! Anne-Charlotte en est aussi tombée fan suite à ma story, nous avons donc décidé de s’organiser un petit défi entre nous, et de réaliser chacune notre cousette dans ce tissu ! Je vous laisse découvrir sa version sur son blog (et ici en photo !). De mon côté, je suis partie sur une jupe, que je voulais plutôt proche du corps, courte et avec un volant au niveau de la taille. J’ai utilisé comme patron de base la sister mini de Vanessa Pouzet (que j’avais déjà réalisé en suivant le patron ici). J’ai découpé les pans avants et arrières au pli (contrairement au patron qui prévoit deux pans pour l’avant). J’ai également ajouté une ceinture (car je ne souhaitais pas doubler mon modèle, et surtout, je voulais ajouter un volant !). Pour le volant, je suis partie en patronage freestyle complet (en arrondi, et finalement, il est pile comme je me l’imaginais (sans doute la chance du débutant !)

La matière est étonnamment facile à travailler. J’ai pris beaucoup de plaisir à la coudre, car, malgré son élasticité, le tissu possède de la tenue ! Les modèles avec des fronces sont à proscrire si vous voulez utiliser le même tissu, mais vous pouvez vous amuser avec les plis !

Anne-Charlotte, elle, a réalisé une Oural de Louis Antoinette Paris dont le patron n’est plus disponible à la vente et c’est bien dommage car c’est une pépite !

  • Upcycling chemise d’homme

J’ai eu la chance d’être invitée à la soirée de lancement du service SHop2shop de chrono post (il s’agit d’un service d’envoi de colis de point relais en point relais, écologique & économique !). A cette occasion, un atelier d’upcycling avec des chemises trouvées sur Vinted avait été organisé à la textilerie. Je vous présente et détaille donc ma réalisation, ultra rapide et facile, parfait pour donner une nouvelle vie à la chemise de votre homme ! Pour réaliser la même, coupez le bas de votre chemise en arc de cercle jusqu’en bas comme sur le schéma ci-dessous. Réalisez un ourlet tout du long. J’ai également ajouté un cœur en appliqué pour cacher une tache sur la poche.

upcycling chemise.001

 

  • Sweat Frikka Fibremood

Quand j’ai découvert le dernier numéro de Fibremood je suis tombée sous le charme de ce sweat à capuche dont la coupe m’a séduite ! Plutôt loin du style que je couds habituellement, mais j’avais besoin d’un sweat à capuche dans mon dressing, et un coupon de jersey rose fluo ramené du Japon…. je me suis donc lancé ! Projet simple et efficace. J’ai juste ajouté des poignets de manches (en coupant un rectangle du double de la hauteur souhaitée pour les poignets et de largeur 20 cm) que j’ai repliés en deux et utilisés comme un bord côte. Pour la bande du bas, le patron prévoit de faire une couture et de passer un cordon. J’aimais bien le côté loose donc je l’ai laissé comme ça, mais testerai la version originale pour une prochaine réalisation !

 

Copie de Copie de Chia pudding

Bilan couture # 14 – Décembre

acs_0891.jpg

J’ai cousu 4 pièces durant ce mois de décembre, dont deux robes, et un ensemble de tenues coordonnées pour Baby O. et sa cousine.

J’avais commencé cette robe dans l’espoir de la porter pour le CSF, mais les nuits hachées et le manque de sommeil mon empêcher de la terminer à tant ! Pour une robe-chemise, le nombre de difficultés est limités : elle possède des pattes de boutonnage et des fentes indéchirable au niveau des poignets. Le col est plutôt simple à monter puisqu’il ne possède pas de pied de col. Le patron prévoit initialement une robe longue, que j’ai coupé en robe courte. J’ai volontairement coupé le dos plus long que le devant pour accentuer l’effet robe chemise. Autres modifications, j’ai ajouté une bande de velours tout le long du col. Certaines m’ont demandées comment j’avais procédé. J’ai tout simplement épinglé le col tout le long de la couture et réaliser une couture de part et d’autre du ruban. Cela demande un petit peu de concentration lors de la réalisation de la couture, mais il n’y a aucune difficulté !
Je ne vous ai pas encore parlé du tissudont je suis fan ! Il s’agit d’une viscose lurex des coupons de Saint-Pierre. Le tissu est fluide et léger, et ne demande pas à être doublé. À part sa fluidité, qui peut être difficile à appréhender pour une débutante, ce tissu reste très simple à coudre. 

  • Duos de tenues pour le défi paillette

Ma sœur avait envie d’une jolie barboteuse écossaise pour le premier noël de sa fille. Et on avait bien envie que les cousins soient assortis ! J’ai donc également réalisé une salopette assortie pour Baby O.. Je suis partie d’un tutoriel et patron gratuit sur le site « oh mother mine DIY« . Les explications sont en espagnols, mais tout à fait compréhensible, même si, comme moi, vous n’étiez pas dans les premières de classe ! j‘ai suivi à la lettre toutes les explications pour la tenue de baby O., et pour celle de sa cousine, je l’ai combiné avec le patron « Electre » d’Ikatee. Le tissu est un bel écossais des chez les coupons de saint pierre que j’avais en parti utilisé l’année dernière pour me réaliser une robe.

Je suis très fière de ces deux petites tenues qui leur vont comme un gant (enfin au moins pour deux semaines après elles seront sans doutes trop petites vue la vitesses à laquelle ils grandissent !!) ! il s’agit de ma participation au défi paillette d’Artesane !

Je ne connaissais pas ces kits avant qu’Astride ne me contacte via Instragram et me propose de tester son kit… J’ai beaucoup aimé le modèle qu’elle proposait pour les fêteset j’ai donc tout de suite accepté ! Le kit comprend les pièces de tissus déjà découpées à votre taille ainsi que l’ensemble des fournitures. Il est également accompagné d’une vidéo de montage super claire. Je trouve ça parfait pour les débutantes qui ont peur de se lancer dans leurs premiers vêtements, mais également pour les personnes n’ayant pas le temps de coudre, et voulant se réserver la meilleure partie ! Et dans mon cas j’ai trouvé ça vraiment chouette d’avoir la satisfaction d’un vêtement cousu main bien que je n’ai pas beaucoup de temps à consacrer à la couture en ce moment !

Ce que j’ai trouvé particulièrement bien pensé dans ce kit, ce sont les marges de coutures à 1,5 cm afin de permettre un ajustement à sa taille si besoin de plus d’aisance. Pour ne rien gâcher le tissu est de super qualité et facile à coudre. Astride propose également des « sewing party » afin de se retrouver pour coudre son kit entre copines. Super idée pour une soirée fille ! Bref, je suis conquise !

Bilan Couture #14 Happy as a bee.png

Bilan couture #12 – Septembre

Le baby bump grossit, mon efficacité diminue, et le nombre de cousettes s’en ressent ! Ce mois-ci, j’ai réalisé une superbe couverture pour Baby O. dont vous retrouverez le tutoriel ici. Je suis très contente du résultat et j’espère qu’il l’utilisera pendant un moment. J’ai également réalisé une jupe parfaite pour cette fin de grossesse, basé sur un tutoriel gratuit, je vous détaille tout ça ici!

  • Défi été indien – Rebecca Meurin

J’ai eu le plaisir d’être contactée par Rebecca Meurin pour être ambassadrice de son défi « été indien » dont vous avez sans doute entendu parler si vous me suivez sur Instagram. Il s’agit d’un défi autour d’un patron/tutoriel de jupe portefeuille que Rebecca à mis à disposition gratuitement. Libre à vous d’imaginer votre version et de la poster sur Instagram avant le 21 décembre pour remporter l’un des chouette lots mis en jeu. Je n’ai pas été directement emballée par le sujet… (je me demandais comment rendre élégante une jupe portefeuille avec mon baby bump) et je suis finalement ravie de m’être prêter à l’exercice, car le résultat me plaît énormément et est super confortable ! Pour réaliser cette jupe, j’ai utilisé un jersey gris chiné de chez Mondial Tissu, ultra confort et étonnement de bonne qualité et facile à coudre étant donné le prix. J’ai légèrement modifié le patron en ajoutant quatre plis de 2cm sur le pan avant (pour rajouter de l’ampleur au niveau du ventre), et supprimé les froufrou initialement prévus pour faire deux pinces dans le dos (je suis habituellement une inconditionnelle des fronces et froufrous, mais avec le jersey au niveau de la ceinture ça lui donnait trop un air de petite culotte de petite fille.).

Si vous voulez effectuer les mêmes modifications que moi, il vous faudra mesurer 5cm depuis le haut du pan avant, réaliser 4 plis de deux cm les uns à la suite des autres. Les maintenir en place à l’aide d’une couture, puis assembler le pan avant avec le dos de la jupe, comme le prévoit le tutoriel. Pour le dos, les pinces mesurent 15 cm de hauteur, et pour la largeur, c’est à ajuster en fonction de votre morphologie !

Maintenant, j’ai hâte de découvrir vos versions !

IMG_9135ACS_0739IMG_9133

Ce mois-ci, j’ai également commencé une veste sable dans un superbe tissu Malhia Kent, mais je prends mon temps pour réaliser chacune des étapes, car je tiens a ce qu’elle soit parfaite, et une jolie blouse en dentelle de chez cousette. Je vous les présenterais le mois prochain !

IMG_0978.PNG

Couture débutante : une couverture nid d’ange pour nouveau-né !

img_0146.jpgCelles qui me suivent sur Instagram le savent, l’arrivée de Baby O approche, et les préparatifs commencent à s’accélérer. Comme c’est mon premier bébé, c’est parfois un peu dur de discerner ce qui sera vraiment utile de ce qui se révélera un gadget… et je déteste investir dans des accessoires dont j’aurai l’utilité deux fois uniquement. Je n’étais donc pas partie dans l’idée de coudre un nid d’ange, mais suite aux bons conseils de ma soeur, je me suis dit qu’une petite couverture matelassée / nid d’ange me serait très utile à la naissance, et que je pourrai l’utiliser en couverture pour la suite.

Voici donc un tutoriel tout à fait accessible aux débutantes (je vais essayer d’être très précise dans mes instructions, mais n’hésitez pas à me contacter si besoin), parfait également pour un cadeau de naissance. La partie la plus longue de cette réalisation sera de choisir les tissus ! J’ai eu beaucoup de compliments concernant les miens sur Instagram : un liberty « Queue to the zoo » version E et un coton gaufré assorti qui viennent tous les deux de chez Stragier. Si vous êtes à la recherche de liberty pour ce projet, je vous conseille vivement de faire un tour chez eux, car ils ont un large choix, et surtout parce qu’ils ont un moteur de recherche permettant de retrouver tous les tissus avec les mêmes tonalités que celles du liberty. C’est comme ça que j’ai trouvé le coton gaufré qui va parfaitement avec la couleur de la girafe de mon liberty. Ultra-pratique quand on achète sur Internet.

 

IMG_0193

couture_nid_d_ange9801.jpg

 

 

 

Commencez par découper un carré de 80×80 cm et un triangle isocèles rectangle de 30 cm de coté dans chacun de vos tissus et dans la ouate de rembourrage. Si votre ouate est trop fine, vous pouvez la découper en double pour augmenter l’épaisseur finale de la couverture (c’est ce que j’ai fait pour le corps de la couverture).

patron-image.001.jpeg

On commence par s’occuper de la capuche. Prenez vos trois triangles, et placez-les les uns sur les autres comme sur la photo : les deux tissus bord à bord endroit contre endroit, puis la ouate de rembourrage bord à bord en dessous des tissus. Disposez des pinces pour maintenir les épaisseurs en place, et faites une couture tout du long de l’hypoténuse du triangle (le bord le plus long pour les allergiques aux maths !).

Retournez votre capuche (pour que la ouate soit prise en sandwich entre les deux tissus), et repassez la couture que vous venez de réaliser.

Prenez maintenant les deux carrés de tissus, positionnez-les endroit contre endroit et épinglez. Dans un des angles, venez glisser la capuche précédemment assemblée (attention si votre liberty à un sens, placez la capuche « en haut » quand vous regardez la couverture dans le bon sens). Au niveau de la capuche, utilisez plutôt des pinces pour la maintenir en place plutôt que des épingles, ça sera plus simple.

Faites une couture tout au long de trois des bords du carré (dont les deux comprenant  un bord de la capuche). Retournez la couverture et repassez vos coutures.

Prenez la ouate, et venez l’insérez comme une couette dans sa housse par le côté. non cousu. Venez marquer un pli à un cm tout du long du coté non cousu sur chacun des tissus (celui par lequel vous venez d’insérer la ouate). Ce « rentré » va vous permettre de vous faciliter la couture à la main pour fermer votre couverture.

Réalisez une couture à la main tout du long… Pour une couture à la main réussie je vous conseille de visionner cette vidéo (en anglais, mais dont les images parlent d’elles même).

Pour terminer, effectuez un point à la main a chacun des coins de la couverture pour maintenir toutes les épaisseurs en place au cours des lavages. Pour ce faire, mesurez 8cm à partir de chacun des cotés, et prenez toutes les épaisseurs ensemble pour réaliser le point.

acs_0766.jpg

POmpon

réalisez un pompon en suivant les étapes photos puis venez le coudre en haut de la capuche. J’adore le style qu’apporte le pompon, mais peut-être que je l’enlèverais quand il aura la fâcheuse manie de tout attraper avec ses mains !

 

TADAM.pngEt ta-dam…. Vous voilà maintenant fière réalisatrice d’une jolie couverture à garder pour son bébé ou à offrir ! J’ai hâte de voir vos réalisations. En attendant, vous pouvez épingler la photo suivante sur Pinterest !

IMG_0192

Comment coudre une cape de bain (ou nid d’ange) pour bébé ?

Cape de bain happy as a bee

Dans la série des cadeaux de naissance ultra-facile à coudre qui font un effet boeuf, je vous présente la cape de bain (ou Nid d’ange) de naissance ! En deux heures de couture, vous aurez un cadeau de naissance personnalisé qui saura ravir les toutes nouvelles mamans.

IMG_4792

 

Pour cette cape de bain, all you need is :

 

 

Petit aparté pou commencer, le choix des matières premières, un point important lorsque l’on coud pour des nouveaux nés… Rien que pour les tissus éponges, il existe de nombreuses qualités différentes ! Pour ce projet, je vous conseille les éponges bambous qui sont toutes douces d’un côté, et très absorbantes (j’ai acheté la mienne chez Mondial tissu). Idem pour le coton, choisissez de préférence un coton OEKO-TEX, qui sera plus respectueux de l’environnement et de la peau de bébé ! C’est le moment idéal pour utiliser vos chutes, pour ma part, j’ai utilisé un coupon de liberty de chez Stragier d’une superbe qualité dans lequel je vais réaliser un autre projet pour baby O. Je vous en reparle très vite !

Découpez un carré d’un mètre sur un mètre d’éponge bambou, ainsi qu’un triangle rectangle isocèle de 26 cm de côté. Découpez le même triangle rectangle dans le coupon de coton.

Munissez un bol d’environ 10 cm de diamètre et venez reporter l’arrondi sur chacun des angles (vous pouvez aussi laisser les angles droits si vous préférez le style, mais vous serez obligé de poser votre biais en deux temps pour l’angle droit !). Découpez les arrondis.

Disposez les deux triangles de la future capuche l’un sur l’autre envers contre envers. Face à vous le triangle de coton côté imprimé, et face à la table le côté le plus doux de l’éponge. Epinglez les triangles ensemble bord à bord.

IMG_4798

Coupez un morceau de biais d’environ 40 cm. Poser le biais sur le côté le plus long de la capuche (sur l’hypoténuse du triangle !), en commençant par l’envers de la capuche (la face éponge, pas comme sur la photo 🙂 ).

IMG_4800

Ensuite, épinglez la capuche dans un des coins de la cape de bain. Faites une couture à 5 mm du bord pour la maintenir en place.

 

Enfin, posez le biais en deux temps sur tout le tour de la cape en commençant par l’envers de la cape. Pour des arrondis nickel, il suffit lors de la première couture (sur l’envers de la cape) de faire deux-trois petits crans dans la partie cachée du biais au ciseau pour former l’arrondi.

ET ta-dammmm votre cape de bain est terminée.

Je vous donne ici les dimensions pour une cape de bain de largeur un mètre, mais si votre tissu éponge est vendu en laize de 140, il est sans doute plus judicieux de coudre une cape de bain pour nouveau-né de 70cm x 70cm afin de pouvoir en réaliser deux !

Cape de bain pinterest

Bilan couture #9 – Juin

E32CC250-64D2-4847-AC62-0ABE7AFE1135Juin a débuté en fanfare avec une robe, cousue pour un mariage, qui vous a beaucoup plu sur Instagram. Puis de nombreux autres projets que j’ai voulu terminer avant mon départ en vacances ! Un des mois les plus productifs depuis le début d’année !

Thanks to holidays, there is a lot of projects I would like to finish before my departure! So I sew (a lot), including a gorgeous dress for one of my friends wedding!

Cette année, le nombre de mariages auxquels nous pouvons participer a diminué (« seulement » 5). J’ai donc envisagé de porter des tenues « fait main » pour certains d’entre eux ! Et voici la robe cousue pour le premier de l’été : une Délice plissée !  J’ai eu la chance de recevoir une superbe batiste plissée de chez Stragier (que j’ai choisie d’une couleur rose-corail), ainsi que ce même tissu version lisse de couleur identique. Le tissu est certes un peu onéreux, mais la qualité est là ! La matière est belle et fluide, pas du tout brillante, ni à l’aspect synthétique, et avec une jolie trame. Pour le patron, il s’agit de ma deuxième réalisation (j’en avais cousu une bleue avec festons visible ici !) et je suis toujours aussi fan de son décolleté en V qui tombe parfaitement. Pour coudre cette robe, j’ai utilisé 1,5m de batiste lisse (qui m’a permis de doubler entièrement le haut), et un panneau de batiste plissée de 0,75 * 0,83m. Le plissé ajoute un charme fou à ce modèle, et j’ai eu de nombreux compliments lors du mariage (je ne vous parle même pas du sentiment de fierté lorsqu’il s’agit d’annoncer que c’est une réalisation personnelle !). Si vous vous sentez un peu démunie quant à l’utilisation du plissé, pas de panique, c’est tout simple ! N’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions, et vous pouvez également visionner ces stories à la une de mon profil Instagram pour vous aider !

This is the perfect dress if you are invited to a wedding! Perfect to enjoy a glass of champagne with a heavy sun (Or a glass of orange juice if you are pregnant like me !). The beauty of this dress comes from the pleated fabric which perfectly matches with the dress pattern. To sew this dress, I used one panel of 0,75*0,83 m of pleated batiste, and 1,5 m of this same fabric not pleated. (which allows me to line all the top of the dress). Feel free to contact me if you have any questions about the pleated fabric, it could seem difficult to sew, but it is really easy to use !

IMG_7155

  • Chemisette imprimé foulard – Marie Claire Idées

C’est aussi la deuxième fois que je couds ce patron (vous retrouverez la première version à pois ici, avec un tutoriel pour ajouter des nœuds aux manches.). C’est un patron ultra-rapide à réaliser et très efficace. Attention toutefois, pas beaucoup d’instructions, et même s’il ne présente aucune difficulté, je ne le conseillerais pas aux grandes débutantes. Il taille également légèrement petit, et ne prévoit pas de parementures dans le dos. J’ai donc préféré en ajouter une. Le tissu joue beaucoup pour obtenir un joli résultat. Ici, une viscose imprimé foulard de chez les Coupons de Saint Pierre. Fluide, mais malgré tout facile à coudre. Il existe également en bleu ciel, je l’adore !

Easy and quick, this pattern is perfect if you want a new summer shirt. The fabric comes from les Coupons de Saint Pierre and is nice to sew and wear (look at this same fabric in light blue, I am totally in love with it!). The pattern is really easy to sew, but there are only a few instructions, and I would not recommend it for real beginners.

ACS_0509

C’est le projet qui m’a décidée à découper ce superbe tissu ramené du Japon (ça faisait un an que ce lin mélangé imprimé attendait sagement lavé dans mon tiroir à tissus). Encore une fois ce patron issu du magazine Fibremood est une pépite (je suis vraiment fan de leurs modèles modernes et faciles à coudre !). La robe est totalement baby-bump compatible et très confortable ! En une soirée ou presque elle était cousue, et elle me plaît tellement que je pense déjà la réaliser dans un autre tissu encore plus léger pour le mois d’août !

Seule modification apportée au patron, j’ai allongé le pan de devant de 5 cm environ pour m’assurer qu’elle ne soit pas trop courte une fois le baby-bump bien présent.

Once more, Fibremood gives us a gorgeous and trendy pattern. Really easy to sew and baby-bump compatible (currently my main concern !). The fabric is a souvenir from Japan. I had a lot of trouble deciding what I wanted to do with it, indeed I love it so much ! Finally this dress is perfect, and you will probably see another one really soon !

ACS_0545

J’ai eu la chance encore une fois d’être invitée à la soirée des Coupons de Saint-Pierre. C’est toujours chouette de pouvoir découvrir des patrons en avant-première et de se retrouver entre passionnées de couture. Alors encore merci à eux et Caroline pour l’invitation, et merci à vous sans qui je ne recevrais pas ces invitations !

Revenons au patron. Il s’agit d’une robe d’été à manches chauve-souris. Comme à chaque fois avec l’atelier Scammit, le patron propose plusieurs versions. Ici, les manches et la longueur de jupe. J’ai décidé de réaliser celle avec un volant supplémentaire, et la version courte des manches. Le tissu vient de chez les Coupons de Saint-Pierre bien-sûr, et je vous en ai déjà parlé plus haut, il s’agit de la viscose imprimé foulard que je vais adorer porter cet été ! La robe longue et la chemisette ont été réalisées dans le même coupon de trois mètres… Parfait pour une couture plaisir sans dépenser des sommes faramineuses !

I had the opportunity to discover this dress thanks to « les Coupons de Saint Pierre » and their famous sewing night. It is such a pleasure to meet sewistas and discover new patterns ! For this session, Atelier Scammit was the guest and Helios was the dress!

Le mois prochain je vous présente mon petit top Ségur cousu dans un tissu frou-frou de folie !

IMG_2883.PNG

Comment débuter en couture ? – Partie #2 Choisir son premier projet

ACS_0498

Commencer la couture… un jeu d’enfant !

Après mon premier article sur le matériel de base dans lequel investir lorsque l’on débute en couture, voici une liste de projets faciles à réaliser et parfait lorsque l’on débute en couture.

Comme je vous le disais dans mon précédent article, il est souvent conseillé de commencer par des accessoires pour se faire la main. Je ne suis pas forcement de cet avis, je pense qu’il faut avant tout choisir un projet qui vous motive, car vous risquez d’y passer un petit moment! Si vous êtes débutante, le tutoriel vidéo peux grandement vous faciliter la tâche : je vous conseille donc de veiller à ce point avant de choisir votre premier patron. C’est plus facile et ludique que de déchiffrer le langage de couturière qui viendra tout naturellement avec le temps (promis, passepoil, parementure et enformes n’auront plus de secret pour vous assez rapidement).

Les difficultés majeures que l’on peut rencontrer en couture sont les fermetures éclaires, les manches, le passepoil, les élastiques, les poches (particulièrement les poches paysannes ou passepoilées), la pause de biais ou encore les cols… Ce n’est pas la mer à boire si le patron que vous avez choisi possède une ou deux de ces difficultés, mais ne commencez pas par un projet les comprenant toutes au risque de vous dégoûter ! ça serais comme commencer la course à pied et attaquer un marathon direct!

Les accessoires :

Si vous êtes rassurés par l’idée de commencer par un accessoire, voici quelques projets faciles pour vous faire la main, et ce sont uniquement des projets et patrons gratuits, alors pourquoi se priver ?!

Ultra simple pour commencer, vous trouverez ici un tutoriel head band que j’ai écrit l’année dernière et qui sera parfait pour commencer ! Dans la même catégorie, j’avais également écrit un tutoriel pour vous faire un noeud à ajouter sur une barrette ! Tendance et ultra rapide !

Si vous êtes plutôt accessoires pour la maison, vous trouverez ici un tutoriel très bien expliqué de Mouna Sew, pour appréhender votre première fermeture éclair et réaliser une housse de coussin !

Enfin, si vous souhaitez plutôt réaliser un tote bag, je trouve que le sac losange de make my lemonade est parfait pour débuter et vous accompagner tout l’été !

ACS_0501

Les vêtements :

Certaines marques de patron sont plus avares en explications que d’autres… Pour commencer je vous déconseille de prendre un patron burda ou de magazine couture (type la maison victor ou autre…). Dans le premier cas parce que les explications sont très pauvres et trop techniques, et dans le deuxième cas, parce que plusieurs patrons sont présents sur une même planche de patron et que cela rends le décalage un peu plus compliqué. Si je devais vous conseiller trois marques cela serais les marques « make my lemonade » (certains patrons, surtout ceux du début taillent bizarrement, mais la vidéo est un vrai plus pour commencer), Louis-Antoinette Paris (leurs explications sont vraiment très très bien faites, et les schémas clairs.) et ceux d’atelier scammit. Je n’ai jamais testé ceux d’Ivanne S., mais il parait qu’ils sont très bien aussi !

Voici une petite liste non-exhaustive de projets pour débutantes parfait que je mettrais à jour avec vos suggestions , N’hésitez pas à m’en faire part en commentaires !

Robe frida – Make my lemonade: Elle taille un peu large, et est assez gourmande en tissu mais c’est une robe que j’ai adoré réaliser plusieurs fois à mes débuts en couture et même encore maintenant ! Elle vous permettra de tester fronces et emmanchures, c’est celle que je porte sur toutes les photos de l’article !

Robe demoiselle – Louis Antoinette Paris : Un super basique sans manches de chez Louis-Antoinette Paris. Les explications sont clairs et détaillés ! Vous apprendrez à réaliser des pinces et poser une fermeture.

Top Eugénie – Atelier Scammit: Un patron sans grande difficultés avec la qualité des explications d’atelier Scammit. Vous pourrez ensuite coudre la version robe avec le même patron !

Gilet Monceau – Cozy little world: Ma toute première veste/gilet ! Le patron est ultra facile et les explications clairs. La seule difficulté, c’est le type de tissu à utiliser : du jersey, mais c’est tout à fait abordable !

Conseils et questions bonus

  • Patrons PDF ou papier ?

Si vous avez cherché à investir dans votre premier patron, vous vous êtes sans doute posé la question ! Deux écoles s’affrontent ! Soit la version papier que vous recevrez par la poste, qu’il faudra ensuite décalquer à votre taille à l’aide de papier de soie, découper le papier de soie, et le reporter sur votre tissu. De l’autre côté, vous avez le patron pdf que vous recevrez par mail, imprimerez chez vous (pratique pour une envie couture du dimanche matin), assemblerez et découperez directement à votre taille pour reporter sur le tissu. Personnellement je préfère les patrons papier, car je suis allergique à l’assemblage des pdf, mais j’ai des amies qui sont des inconditionnelles des patrons pdf. Pour commencer je vous conseille la version papier, avec le livret explicatif joliement imprimé, plus commode pour lire et relire toutes les instructions.

  • Quelle taille réaliser ?

Avant de vous lancer dans votre premier vêtement : n’oubliez pas de prendre vos mesures pour déterminer quelle taille décalquer ! C’est très important, car chaque marque de patron taille différemment, et encore plus important, différemment du commerce ! Et c’est bien dommage de passer des heures à coudre une jolie robe pour qu’elle soit un peu trop juste une fois finie. Les tableaux récapitulatifs de taille sont là pour vous aider, et si vous êtes entre deux tailles je vous conseille de choisir la plus grande. Ca sera plus simple ensuite de reprendre un petit peu les coutures que de vouloir élargir une pièce trop petite !

  • Quel tissu pour commencer ?

Certains tissus sont plus faciles à coudre que d’autres, alors ne vous lancez pas dans la réalisation d’un top en viscose trop fluide (donc moins facile à manipuler) ni du jersey (qui n’est pas si compliqué que ça a appréhender, mais son élasticité vous rajoutera une difficulté supplémentaire) ni un tissu trop épais (les épaisseurs sont difficiles à gérer au début.). L’idéal : commencez par un projet en coton. Le plus important étant de suivre les instructions du patrons… une robe ou combinaison prévue pour être cousue en jersey sera immettable si vous la réalisez en coton (qui est un tissu trame et chaine) !

Espère que ces conseils vous seront utiles. N’hésitez pas à me poser vos questions supplémentaires en commentaire de cet article, je vous réserve mes derniers conseils pour la partie 3 de cet article !

IMG_7843