Quel matériel emporter pour broder en voyage ?

IMG_9071.jpgUn de mes passe-temps favoris, c’est la broderie ! Que j’adore pratiquer en voyage pour plusieurs raisons. Facile à transporter, peu de matériel à prévoir, et silencieux donc compatible avec les transports en commun ! En plus, ça me donne l’impression de ne pas perdre mon temps pendant les trajets. Lorsque je poste des stories « organisation » sur Instagram, plusieurs questions reviennent régulièrement, et j’ai donc décidé de regrouper l’ensemble de mes réponses dans cet article.

Quel matériel emporter ?

Lorsque je voyage je n’emmène bien évidemment pas toute ma collection de fils à broder avec moi ! Soit je sais à l’avance ce que je souhaite broder, et emmène uniquement les deux-trois écheveaux de fils dont j’ai besoin. Soit je n’ai aucune idée de ce que je vais broder et je me prépare des petits cartons avec un maximum de couleurs enroulées autour. J’emporte également deux-trois morceaux de tissus déjà découpés (avec le dessin réalisé si je sais déjà vers quoi je veux m’orienter), un stylo qui s’efface à la chaleur, un cercle à broder, une ou plusieurs aiguilles et une paire de ciseaux de brodeuse.

Check list de la brodeuse :

  • Un stylo qui s’efface à la chaleur
  • Un cercle à broder
  • Une aiguille à broder
  • Une petite paire de ciseaux (lame inférieur à 5 cm)
  • Une sélection de fils à broder
  • Quelques morceaux de tissus

Les aiguilles passent-elles le contrôle aérien ?

Oui sans exception, jamais eu de soucis.

Les ciseaux de brodeuse passent-ils le contrôle aérien ?

Je serai moins catégorique, même si on ne me les a jamais fait retirer. D’après mes sondages aux contrôles douaniers, ainsi que mes recherches sur le web, il semblerait que cela ne pose pas de problème tant que la lame ne dépasse pas 5 cm. Je vous conseille toutefois de ne pas prendre votre plus belle paire au cas où !

Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à me les soumettre ici en commentaire, je serai ravie de vous répondre. Si vous cherchez des idées de broderie facile pour débuter, je vous conseille cet article avec deux broderies ultra-faciles, et si vous vous demandez quel matériel choisir, je vous conseille celui-ci avec tous mes conseils !

 

IMG_1034

Clutch upcyclé – comment transformer vos vieux livres en jolie pochette

Upcycling_livre_clutch_21Pour la troisième année consécutive, je participe au challenge des makers organisé par Oui are makers. Cette année, je suis membre de l’équipe « Les remakeuses » avec Mélanie, Charline (Aka Charcutine de la gueuse) et Valérie (Purple Jumble). Nous avons choisi comme thème l’upcycling, et voici mon tutoriel !

J’avais en ma possession deux-trois livres dont ma maman souhaitait se débarrasser et je souhaitais les rendre utiles de nouveau. J’ai tout de suite pensé aux clutchs d’Olympia le tann que j’adore ! Voici donc ma version de la clutch en livre upcyclé !

Pour ce tutoriel, all you need is :IMG_8674

  • Un vieux livre dont vous souhaitez vous débarrasser
  • De la colle liquide
  • Un cutter
  • Une règle
  • Un crayon de papier
  • Un pinceau
  • De la peinture
  • Des chutes de tissus ou un joli ruban
  • Du masking tape
  • Une lime

 

La première étape consiste à encoller toutes les pages du livre. Ouvrez le livre et courbez les pages comme sur la photo. Encollez les trois tranches du livre. Aidez-vous de vos doigts pour étaler la colle et la faire pénétrer entre les pages.

Laissez sécher toute une nuit. Pour éviter que les pages ne gondolent, vous pouvez laisser un poids lourd sur le livre ! Ouvrez la couverture du livre, c’est normalement la seule page que vous pouvez ouvrir. Tracez une ligne à 1 cm du bord coté pages. Munissez-vous de votre cutter et découpez les pages du livre en suivant cette ligne.

Enlevez page par page jusqu’à ce que la pochette soit assez profonde. Pour ma part,  j’ai enlevé 90% des pages. J’ai ensuite limé les bords intérieur de la pochette pour « égaliser » toutes les pages. Pour m’assurer que les pages soient bien collées entre elles, et faire de jolies finitions, déposez de la colle à l’intérieur de la pochette, et étalez-la avec vos doigts comme vous l’avez fait pour l’extérieur.

Si vous souhaitez utiliser un ruban, vous pouvez sauter cette étape. Sinon, prenez vos chutes de tissus et découpez quatre rectangles de 4*25 cm. Assemblez les côtés endroit contre endroit. Retournez le tube sur lui même et repassez-le. Fermez avec une couture à la main une extrémité de chacun des rubans.

Mesurez la hauteur du livre, et marquez la moitié. Collez le ruban sur cette marque à l’aide d’un point de colle. Ajoutez un morceau de masking tape pour maintenir le ruban en place.

Pour finir, peignez la deuxième de couverture et l’intérieur de la pochette !

Et Tadammmm ! faites votre belle avec votre pochette !

Upcycling_livre_clutch_ 24

Vous pouvez retrouver les autres tutos de mon équipe ici : un coussin de chaise déjanté pour enfant réalisé par Mélanie, des jolies lampions par Charline, et des étagères upcyclées pour Valérie !

 

IMG_8959

LOVE en fleurs séchées

IMG_1911.jpgToujours à la recherche d’une décoration moderne et faite main pour votre mariage ? Voici une façon originale et sympathique pour moderniser les fleurs séchées. Je vous dévoile ici un tutoriel rédigé pour le magazine « Les essentiels de l’atelier des nanas ».

IMG_1488

 

Pour ce tutoriel, all you need is:

  • Le gabarit
  • Un feutre POSCA
  • Des fleurs séchées
  • Du tulle
  • De la colle liquide
  • Une paire de ciseaux
  • Un cercle à broder

 

Lire la suite

Boucles d’oreilles de printemps en WEPAM

img_2081.jpgJ’avais repéré sur Pinterest de bien jolies boucles d’oreilles qui me semblaient relativement faciles à reproduire. Alors je me suis lancée, j’ai fait quelques essais avec le WEPAM – une porcelaine froide qui sèche à l’air libre (pas besoin de cuisson contrairement à la fimo) – et je vous livre ici mes conseils pour réaliser les mêmes boucles.

IMG_1520

Pour ce DIY all you need is:

  • Des puces à boucles d’oreilles (les mienne viennent de chez flying tiger)
  • De la pâte à porcelaine froide WEPAM de différente couleur
  • De la colle extra-forte ou un pistolet à colle
  • Des emportes pièces (mais n’en achetez pas uniquement que pour ça, utilisez ce que vous avez déjà chez vous… de mon côté j’ai principalement utilisé un bouton à recouvrir et un embout de poche à douille)
  • Un couteau
  • Un cure dent
  • Deux anneaux

Je vous détaille ici les étapes de boucles d’oreilles fleurs,  mais le procédé est le même pour les boucles citrons !

Dans un premier temps, mélangez un peu de WEPAM bleu et de la WEPAM jaune jusqu’à ce que la couleur soit homogène.

Étalez la porcelaine froide verte obtenue jusqu’à la couche soit d’ un millimètre (je vous conseille de mettre une feuille de papier sulfurisé entre la porcelaine et votre rouleau à patisserie pour vous facilitez la tache). A l’aide de votre emporte pièce circulaire, découpez des feuilles en deux temps : d‘abord un coté de la feuille, puis l’autre, comme sur les photos!

On réalise ensuite des petits cercles de couleur jaune. Même principe, on étale et découpe. Pour le cœur des fleurs, découpez des petits cercles d’un diamètre d’environ 1 millimètre (avec l’embout d’une poche a douille par exemple). Si vous souhaitez réaliser le modèle citron, il faudra découper des cercles d’un diamètre plus grand (environ 3-4 millimètres).

Enfin, pour les fleurs, prenez un morceau de WEPAM couleur pêche. formez un long boudin entre vos mains et votre planche d’environ 1 millimètre de diamètre. Repliez-le sur lui-même en forme de fleur comme sur la photo.

Placez ensuite tous les éléments précédemment réalisé comme vous le désirez. Attention, la partie visible sera celle contre votre plaque (pensez à mettre le cœur des fleurs entre la plaque et la porcelaine pêche.) Étalez par ailleurs la porcelaine de couleur poupée pour obtenir une épaisseur d’environ 1 millimètre. Venez la déposer sur tous vos éléments de couleurs, et passez une dernière fois le rouleau à pâtisserie sur l’ensemble pour que les éléments viennt s’incruster dans la porcelaine couleur poupée.

Vous obtenez donc une grande plaque avec vos fleurs (ou citrons) incrustés. Venez-y découpez deux petits cercles (ou vous viendrez coller vos puces) et deux grands cercles (ou une autre forme libre, laissez parler votre créativité). À l’aide d’un cure-dent faites un trou dans chacune des formes pour que l’on puisse y passer les anneaux une fois les éléments secs.

Laissez sécher très patiemment! Cela prendra une semaine environ. En séchant, il est possible que vos pièces se déforment un peu. Pour qu’elles restent bien plate, je vous conseille de les faire sécher entre deux feuilles de papier sulfurisé sous un livre de poids moyen. 

Une fois les pièces complétement sèches, ajoutez les anneaux aux trous pour assemblez les deux pièces. Collez les puces à l’aide d’un pistolet à colle ou d’une colle forte à prise rapide. Et Ta-DAMMM, admirez le résultat!

boucles WEPAM

Barettes perles

ACS_0367Même Glamour l’a dit, les barrettes à perles c’est LA tendance de cette année 2019. Et moi ce petit côté Marie-thérèse dans mon look j’adore, et j’avais bien envie de l’adopter. J’ai eu très envie de m’en acheter une paire ou deux chez Ali-express. Et puis je me suis rappelé de mon empreinte carbone pas jolie jolie, et de ces jolies perles qui trainaient dans ma boîte à perles depuis le collège… Je les ai complétées avec quelques une de chez Cultura, et voilà, un tutoriel ultra simple et efficace est né!

C’est pas de la grande construction, mais parfait pour satisfaire une envie passagère et consumériste comme la mienne !

IMG_0778

 

Pour ce tutoriel, all you need is :

  • Des perles nacrées
  • Des barrettes (j’ai utilisé des Bobby pin et une carcasse de palette plate)
  • Du fil de fer ou fil nylon assez fin (il faudra pouvoir passer trois fois dans le chas de certaines perles)
  • Un pistolet à colle ou de la colle ultra forte

 

 

Pour le premier modèle, c’est ultra simple et les photos se suffisent à elles-mêmes: Collez tout simplement la perle ou la série de perles sur la barrette à l’aide de votre pistolet à colle !

Pour le second modèle, c’est un peu plus long, mais toujours aussi simple : Coupez un fil de fer ou un fil nylon d’une quarantaine de centimètres. Enfilez 4 perles sur celui-ci. Repassez dans la première perle de nouveau; Serrez bien. Vous avez formé un premier cercle. Enfilez trois perles. Repassez le fil dans la dernière perle du cercle précédemment formé, puis dans les deux premières que vous venez de renfiler. Serrez fort. Vous venez de former un deuxième cercle juste à côté. Continuez ainsi jusqu’à créer une bande de perles assez longue pour recouvrir votre barrette.

Une fois l’assemblage des perles fini, fixez un des côtés de la bande de perles sur l’extrémité de la barrette. Encollez la barrette, et venez y poser les perles. Fixez l’autre extrémité de la bande sur la barrette.

Et Ta-DAM admirez le résultat !

Il n’y aura plus qu’à mettre vos perles de côté dès la mode passée, et attendre 2029 que les colliers des perles soient de nouveau à la mode !

ACS_0368

Punch needle : Comparatif entre l’aiguille DMC et l’Oxford

img_7724.jpgEn tout début de mois, j’ai eu la chance d’être invitée à une soirée à l’atelier des coupons de saint pierre pour découvrir la dernière punch needle de DMC. Le punch needle, si vous êtes passé à côté de cette nouveauté, c’est une des grandes tendances DIY du moment. J’avais d’ailleurs écrit un article au printemps dernier avec tous mes conseils pour débuter en punch needle.

Le fournisseur historique de punch needle est américain : Amy oxford et ses aiguilles du même nom. L’inconvénient de cette aiguille, c’est qu’elle est fabriquée en très petite quantité aux Etats-Unis, et c’est vite difficile de se la procurer (des sites en proposent à la vente en France, mais elle sont très régulièrement en rupture de stock, vous pouvez tenter votre chance ici par exemple!). Les autres alternatives disponibles jusqu’à présent étaient des aiguilles magiques en plastique, peu élégantes (et peu instagramables 😉 ) qui ne me tentaient guère. Heureusement, DMC est venu nous sauver la mise en lançant sa punch needle maison, avec un manche en bois très ergonomique et une aiguille en acier.

IMG_7710

La taille proposée par DMC est une aiguille n°10, elle est idéale pour travailler avec leur fil Natura XL dont j’adore le rendu pour un ouvrage de punch needle. Comparée à l’aiguille Ofxord en taille 14 déjà en ma possession, l’aiguille est plus large, donc plus adaptée pour des laines plus épaisses que celles que j’utilisais jusqu’à présent. Par conséquent, il faut également utiliser une toile avec trame plus lâche, adaptée à la punch needle. La plus facile à se procurer est la toile Aïda de chez DMC. Sinon vous pouvez également utiliser de la month cloth. J’ai essayé avec du lange comme avec mon aiguille oxford, c’est possible, mais beaucoup moins agréable…

Concernant l’enfilage, c’est légèrement plus sportif que pour la oxford punch needle : il faut utiliser l’enfile aiguille en bois fourni avec l’aiguille. Cela n’a rien de compliqué, mais le chas est relativement petit en comparaison à certaines laines. Une fois le coup de main pris cela va très vite.

A l’utilisation, c’est exactement comme la punch needle de chez Amy oxford, il faut avancer avec la pointe de la punch needle ouverte en direction de là ou l’on souhaite puncher et faire attention à ce que la pelote de laine soit bien libre pour que les boucles ne sautent pas ! Comme avec l’aiguille oxford, vous pouvez réaliser vos points sur l’envers (pour obtenir des boucles) ou sur l’endroit (pour obtenir de petits points « grain de riz »). Pour voir la punch needle en vidéo, j’ai réalisé des stories à la une sur mon compte Instagram.

IMG_7714

Pour conclure, l’aiguille DMC est moins facile à enfiler, mais tout aussi ergonomique à l’usage que l’aiguille OXFORD. Elle coute 10 euros moins cher et est plus facilement disponible, donc parfait pour se lancer dans cette nouvelle technique!

Si vous souhaitez vous lancer dans l’apprentissage de la punch needle je vous conseille de lire le premier article que j’ai écrit à ce sujet avec tous mes conseils pour vous lancer. Je vous conseille également les ateliers punch needle de l’atelier des coupons pour celles qui ont la possibilité de se rendre sur Paris. Vous découvrirez là-bas la punch needle DMC, et apprendrez à l’apprivoiser en repartant avec votre création !

IMG_7708

 

 

Upcycling – Pull haut les cœurs

DIY_Pull_coeur_St Valentin_Upcycling_Ce tutoriel a germé dans mon esprit la semaine dernière, et depuis, je n’avais qu’une envie : le réaliser ! C’est typiquement le genre de création que j’adore, facile et rapide à réaliser et effet waouh : on m’a arrêtée trois fois dans la journée dimanche dernier pour me demander d’où venait mon pull (fière !)

Pour ce tutoriel, j’ai acheté un pull bradé en fin de soldes chez H&M, mais c’est encore mieux si vous avez un vieux pull un peu fatigué aux coudes, ou rongé par les mites !
IMG_7571

 

Donc, pour ce tutoriel, vous aurez besoin de:

 

 

Pour commencer, imprimez le gabarit et évidez le cœur. Vous pouvez aussi laisser parler votre imagination avec tout autre motif… !

 

Essayez le pull, et déterminez l’endroit où vous souhaitez positionner les coudières. Placez le gabarit à l’endroit désiré. Positionnez le bloc à feutrer ou l’éponge propre sous la zone à feutrer.

 

Prenez un peu de laine à feutrer rouge, déposez la sur le pull, et commencez par piquer à plusieurs reprises. À force de piquer, les brins de laine à feutrer se mélangent avec la laine du pull, jusqu’à être entièrement mélangés. Cette technique s’appelle le « feutrage à sec » : c’est la même que celle que j’avais utilisée pour le doudou lapin. Recommencez, en ajoutant encore un peu de laine. Continuez jusqu’à ce que le motif soit complètement recouvert.

Pour l’entretien du pull, rien de plus que pour un pull habituel : utilisez le mode lavage « main » ou « laine » en machine, ou lavez votre pull à la main ! Si vous avez peur que votre laine feutrée déteigne sur le reste du pull, vous pouvez aussi lui faire prendre un bain d’eau chaude salée.

Hâte de voir vos réalisations !

pullcoeur

Upcycling des plans de villes que vous venez de visiter

acs_0262

Photo par Jonas Jacquel

 

Le DIY simplissime qui vous permettra de recycler les cartes de vos voyages préférés 🗺
All you need is:

img_5788

 

 

  • Le plan de la ville visitée
  • Le nom de la ville imprimé (je vous conseille la police « Franklin gothic demi » en taille 110)
  • Une paire de ciseaux
  • Un bâton de colle
  • Un cadre

 

 

Ensuite, rien de plus simple , pliez la carte aux bonnes dimensions en vous basant sur l’intérieur carton de votre cadre. Découpez soigneusement les lettres. Collez-les au centre du cadre. Je vous conseille de bien disposer l’ensemble de vos lettres avant de vous lancer, et de commencer par coller la lettre du centre.

 

Mettez l’ensemble dans le cadre et ✨tadammmm✨. . Admirez le résultat !
Il ne vous reste plus qu’à voyager (beaucoup!) et répéter l’opération afin d’obtenir un très joli mur de cadres !

 

cartes

Un sapin « pas que » de Noël

IMG_1818.jpgC’est en suivant Sabine (Miss etc sur Instagram, si vous ne connaissez pas son blog, filez vite le découvrir, il est bourré de bons conseils) que j’ai eu vent du concours organisé par Cultura : « Une déco PAS QUE de noël« . Le but est simple, transformer une déco de Noël en déco pour toute l’année. Et comme ma déco de Noël est principalement une déco DIY, je vous ai imaginé un joli sapin en balsa qui se transformera en porte-bijou les fêtes de fin d’année passées. Vous pouvez aller voter pour moi ici si vous aimez mon projet, et vous aurez ma reconnaissance éternelle :).

IMG_1353

 

Pour ce tutoriel, all you need is:

  • Une planche de balsa 10 * 1 m (le mien fait 0.4 cm d’épaisseur)
  • Un crayon de papier
  • Un cutter
  • Le gabarit à imprimer ici
  • De la colle liquide

 

Tout d’abord, petit point balsa pour celles qui ne connaissent pas : le balsa, c’est du bois d’Amérique centrale, très léger (et aussi très fragile) notamment utilisé en modélisme, parce qu’il est aisé de le découper au cutter ! Je ne l’ai jamais vu vendu en planche plus large que 10 cm mais j’ai peut-être mal cherché.

Dans un premier temps, imprimez le gabarit, fixez-le à l’aide du masking tape sur votre planche de balsa, et découpez en suivant les lignes à l’aide de votre cutter. Reproduisez le même en symétrique sur une autre planche.

Collez les deux morceaux à l’aide de colle liquide (j’aurais bien aimé m’épargner cette étape si j’avais réussi à dégoter du balsa de 20cm de largeur…). Découpez les supports du pied, et réalisez l’encoche comme indiqué sur le gabarit (si votre balsa est plus ou moins épais, n’oubliez pas d’adapter la largeur de vos encoches).

Et Ta-dammmm parfait pour décorer votre table pour les fêtes. Une fois l’euphorie de Noël passée, vous pouvez si besoin faire des trous supplémentaires ou fixer des petits crochets afin d’utiliser ce joli sapin comme porte-bijou.

FullSizeRender.JPEG

sapin noël3

Carte boule de neige de fin d’année

Quand Oui Are Makers m’a proposé d’imaginer une carte de vœux pour cette fin d’année j’ai tout de suite été partante : je suis une fan inconditionnelle du courrier postal… Ça doit être ma façon à moi de noyer les factures parmi les mots doux des amis ! Et pour ce projet, j’ai reçu les nouveaux timbres à gratter de la poste. Le principe est simple, sur le timbre une partie à gratter, un code à révéler et des cadeaux à gagner !
Recevoir un courrier qui n’est pas une facture, c’est bien, mais si en plus il y a la possibilité de gagner un cadeau, c’est encore mieux !

img_9892.jpg

 

 

Donc, pour envoyer de jolis mots à vos proches, all you need is:

 

Commencez par réaliser un joli dessin, ou imprimez directement les cartes que j’ai dessinées et peintes pour vous.

Découpez ensuite la feuille de papier calque de la même dimension que la carte de vœux. Faites une couture à la machine sur trois des côtés du carré. Glissez une dizaine de flocons de neige entre la feuille de papier calque et le dessin. Faites une couture sur le dernier côté restant.

 

Si vous n’avez pas de machine à coudre, vous pouvez aussi utiliser du masking tape pour fermer vos quatre côtés.

Et ta-dammm ! Vous n’avez plus qu’a écrire votre mot doux, coller votre timbre à gratter, et poster vos vœux à vos proches ! Hâte de voir vos réalisations !