La laine cardée, ça fait un moment que je suis fan de l’ombre de cette technique, et que je me réjouie de chaque réalisation de Laura Statham ou Chris Amstrong

J’avais déjà expérimenté cette technique il y a quelques années avec un pull aux coudières coeur (relisez l’article complet ici), et je m’y suis remise plus sérieusement cette année sous l’impulsion d’Helena Zaïchik.

La laine feutré comment ça marche ?

Il existe différentes techniques pour “feutrer” ou “carder” la laine. Le feutrage à l’eau (que je n’aborderai pas ici – je n’ai encore jamais essayé) et le feutrage à l’aiguille. Pour le feutrage à l’aiguille, c’est l’action mécanique de l’aiguille qui vient petit à petit emmêler les fibres de laine et chasser l’air jusqu’à ce que la laine devienne plus solide et compacte. Plus l’on pique et plus l’on compacte la laine….et plus cela devient solide ! 

Quel matériel pour commencer ?

C’est une technique qui ne demande pas beaucoup de matériel et dont les fournitures sont relativement abordables ! Cela ne prend pas trop de place, et c’est ultra relaxant… De nombreuses raisons pour lesquelles je suis en train de devenir accro !

  • Pour commencer, il vous faudra des aiguilles à carder. Ce sont des petites aiguilles avec des petits harpons de part et d’autre. Ce sont ces aiguilles qui vont venir “emmêler” les fibres de laine cardée au support, c’est donc indispensable. Il existe différentes largeurs d’aiguille à carder (ou aiguille a feutrer, c’est la même chose.). Les aiguilles de taille “42” sont ultra fines tandis que les aiguilles de taille “36” sont larges. Personnellement, je ne suis pas à un niveau de mon apprentissage ou je ne suis capable faire une véritable différence. Pour commencer, je vous conseille de prendre des aiguilles de taille moyenne (taille 38).
  • C’est totalement optionnel, mais vous pouvez aussi acheter un support à aiguille (déjà parce que c’est joli) et ça doit sans doute être plus confortable. Je n’ai pas encore investi dans un manche en bois, mais j’ai un crayon plastique à trois aiguilles de chez Ô merveilles… Bien pratique pour feutrer de grandes surfaces trois fois plus vite 
  • Ensuite, il vous faudra de la laine cardée. C’est de la laine brut, teinté, mais non filée. Il existe plein de qualités et de couleurs différentes. J’en avais acheté à prix imbattable chez Sosterene grene et dans une foire à 100Yens au Japon. Clairement pas de la super qualité mais cela m’a permis de débuter. Dernièrement j’ai eu la chance de recevoir un colis de chez Ô merveille. Les couleurs sont dingues et la laine est bien plus agréable à utiliser… je vous conseille donc vivement sa boutique. Vous trouverez plus d’informations sur les différentes qualités de laine sur le blog d’ Helena.
  • Pour terminer, un petit bloc de mousse sera utile pour vous servir de support. Ce n’est pas indispensable, vous pouvez utiliser de la ouate de rembourrage bien épaisse, une brosse ou une éponge pour débuter (c’est ce que j’ai fait au début.).
 
Si vous voulez ne pas vous embêter à tout acheter individuellement vous pouvez aussi craquer pour un kit. Je vous conseille ceux de Ô merveillesHelena Zaichik chez Pain d’épice, ou alors ceux de chez my little print fabrics
Kit Navet, 18€ chez O merveille
Kit Arc en ciel, 26,90 € chez Helena
Kit oiseau, 22€ chez little print fabrics

Par quel projet commencer ?

Le plus simple est de commencer un projet “à plat”. Comme par exemple des coudières coeur, ou le petit ourson que l’on avait réalisé en live avec Helena (le live est revisionnable ici). Vous pouvez utiliser comme support de votre travail de la feutrine, un pull ou même un t-shirt. Vous pouvez dessiner la forme vous-même ou alors vous aider d’un emporte-pièce. Une fois que les fibres de laine cardée on traversé votre support (que vous pouvez deviner la forme feutrée sur l’arrière de votre support) c’est que vous avez assez feutré. D’un point de vu pratique, oui cela tient sans problème au lavage !

Vous pouvez également réaliser une broche sur un support feutrine, comme par exemple la broche oiseau réaliser en live par Caro tricote et My little print fabrics.

Et quand vous serez plus à l’aise, alors n’hésitez pas à tenter des créations en 3D ! Je ne suis pas une experte en la matière, mais je vois mes progrès de réalisation en réalisation….Essayez de regarder des vidéos de personnes utilisant cette technique pour adopter les bons gestes. Et enfin, essayez de décomposer ce que vous souhaitez faire en forme simple, et puis surtout lancez-vous, car c’est en faisant que l’on apprend !

Des inspirations pour terminer

N’hésitez pas à chercher l’inspiration sur les réseaux sociaux. Pour découvrir des artistes utilisant cette technique, je vous invite à venir découvrir mon tableau Pinterest sur le sujet. Retrouvez également quelques-uns de mes artistes préférés en story sur Instagram.

N’hésitez pas a enregistrer cette épingle sur Pinterest pour relire l’article plus tard !

3 Responses

  1. Bonjour, merci pour cet article..je vais relooker un vieux pull rose …merci encore pour cette nouvelle aventure !!!

  2. Bonjour, est-ce possible de carder sur tous les supports ? Par exemple du sweat, du jean. Merci !
    Anna

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *