Comment réaliser soi-même un sac en cannage ?

fullsizerender.jpeg

Le cannage fait son grand retour dans la décoration d’intérieur, et j’avais envie de travailler cette matière depuis un moment. Durant notre voyage au Japon l’idée m’est venue de réaliser un sac, mais je ne m’étais pas encore décidée sur la forme que je souhaitais…

Comme cela fait également très longtemps que je veux m’offrir le sac Metropolis de Furla(et que mon banquier n’a pas encore validé l’idée) je me suis dit qu’un sac en cannage du même format serait parfait.

IMG_4724

Pour ce tutoriel, il ne vous faudra aucune technique particulière, juste un peu de patience et le matériel suivant :

  • Cannage (j’ai trouvé le mien chez leroy merlin)
  • Tissu ( c’est un tissu d’ameublement relativement épais)
  • Ciseaux
  • 2,5m de ruban
  • un anneau en bois
  • des pressions à coudre
  • des bandelettes de cuir

 

Pour commencer, il faut découper les trois rectangles formant le sac. Attention, lors de la découpe du cannage, il faut couper le long des mailles verticales ou horizontales afin que le cannage ne se dés-embobine pas :

  • La pièce dos + rabat : de 20cm*16.8cm
  • La pièce avant :  de 20cm*7.5cm
  • La pièce côté : de 31 cm * 3.7 cm

Ce sont des tailles approximatives, et si vous utilisez le même cannage que moi, pas besoin de les adapter. Si les mailles de votre cannage sont de taille légèrement différente, vous aurez peut-être besoin de diminuer ou augmenter les tailles proposées afin de couper au ras d’une maille verticale.

IMG_4730

Une fois les pièces découpées, il faut assembler le devant et le coté du sac. Positionnez le haut du devant du sac et l’extrémité du côté bord à bord. Commencez à passer votre ruban dans le trou du cannage dans le coin, puis dans celui de l’autre pièce en face.

Assemblez ensuite l’arrière du sac en procédant de la même façon. Continuez à passer dans chacune des mailles du cannage sur tout le rabat de devant, afin d’obtenir de jolies finitions.

A cette étape, pour que mon sac prenne une jolie forme (et que le rabat arrête de s’enrouler), j’ai humidifié le cannage, placé une boite en plastique d’une taille similaire à l’intérieur, et un poids au-dessus. Après une nuit à sécher, la forme du sac était parfaite. J’ai ensuite réalisé deux petits passants de chaque côté du sac avec des bandelettes en cuir achetées chez sostrene grenePour réaliser les trous dans le cuir, je suis allée chez mon cordonnier, mais si vous avez une pince perforatrice spéciale cuir à la maison, c’est encore plus simple.

De la même façon, j’ai ajouté une bandelette de cuir avec une pression sur l’avant, et fixé l’anneau central à l’aide d’un ruban.

De la même façon, j’ai ajouté une bandelette de cuir avec une pression sur l’avant, et fixé l’anneau central à l’aide d’un ruban.

Pour la doublure, j’ai découpé les trois mêmes rectangles, épinglé endroit contre/endroit, cousu, et retourné. J’ai ensuite réalisé un ourlet tout du long, et placé la doublure dans mon sac.

Je souhaitais une doublure amovible, car je trouvais le sac très joli sans également. Je pensais mettre des petites pressions pour maintenir la doublure dans le sac, mais comme mon tissu se tenait bien, je ne l’ai finalement pas fait.

J’ai réutilisé une chaîne d’un ancien sac et je suis RA-VIE du résultat ! J’avais vraiment envie de travailler le cannage, mais je ne m’attendais pas à ce que le résultat soit aussi réussi !

saccannage2

Notre album photo chez Rosemood

img_5251.jpg

Ce n’est pas un secret, et celles qui me suivent sur Instagram ont été spamées de photos tous le mois de juin : nous sommes partis en voyage de noces au Japon. J’ai même écrit un article à ce sujet pour celles qui souhaiteraient connaître mes coups de cœur !

Tout au long du voyage j’ai tenu un journal de bord agrémenté de photos polaroïds, et jolis souvenirs. Mais j’avais également envie d’imprimer toutes les photos prises par mon Iphone : car oui, nous faisons partie de ces couples sans appareil photo (toutes les photos de cet album, de ma page Instagram et sur ce blog sont prises depuis mon Iphone 8+). Ma sœur ayant fait imprimer ses remerciements de mariage chez l’atelier Rosemood je me suis penchée plus en détails sur leurs créations et j’ai découvert leur offre d’album photos. J’ai tout de suite choisi le thème magazine, mais j’étais également très tentée par Brume, Citrons, Teracotta et Bateaux !

IMG_5133.jpg

Pour répondre à vos diverses questions : le site pour réaliser son album est super agréable d’utilisation. C’est très intuitif et je n’ai eu aucune difficulté de prise en main. Ils proposent gratuitement la relecture de l’album pour vérifier l’orthographe et la qualité des photos. Pour « miss 80% » comme moi qui ne prête pas attention aux détails et souhaite tout faire trop vite c’est un petit plus non négligeable…! Ils m’ont par exemple écrit pour vérifier que les deux emplacements vides en fin d’album n’étaient pas un oubli (pour une fois c’était volontaire !)

J’ai reçu mon album une semaine environ après l’avoir commandé. Il est encore plus beau que ce que j’imaginais, le papier d’une qualité de dingue. Un petit aperçu en photo ci dessous :

Et comme vous êtes nombreuses à m’avoir posé des questions sur ce service, j’ai pris contact avec Rosemood, et ils m’ont proposé de vous offrir un code promotionnel. Avec ce code, pour tout achat d’un album, les frais de port vous seront offerts :

HAPPYASABEE

J’espère que cet article vous sera utile, et surtout j’ai hâte de voir vos réalisations !

Moi je file direct en refaire deux : celui de notre mariage qui attend depuis février, et celui de l’Ouest Canadien que je n’ai jamais pris le temps de réaliser…

 

HAVREFLARN (oui, les mêmes que ceux de chez IKEA) – Biscuits à l’avoine ultra rapides pour le goûter

img_4630.jpg

Vous l’avez vu en story sur Instagram hier, j’ai réalisé des biscuits comme ceux d’ikea, et voici la recette pour celles qui désireraient reproduire ces délicieux petits biscuits à l’avoine.

All you need (pour une douzaine de biscuits):

  • 120 g de flocons d’avoine
  • 75 g de sucre en poudre
  • 1 œuf
  • 50 g de beurre fondu
  • 1 cuillère à soupe de farine
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • 10 gouttes d’extrait de vanille

Dans un saladier, mélangez les flocons d’avoine, le sucre, la farine et la levure chimique.

Faites fondre le beurre et rajoutez-le dans le saladier. Mélangez.

Ajoutez l’œuf ainsi que l’extrait de vanille. Mélangez de nouveau. Normalement la recette prévoit ici de laisse reposer au frais la pâte pendant 30 minutes, pour qu’elle durcisse, mais étant pressée de les déguster j’ai sauté cette étape !

Préchauffez le four à 180° (th.6).

Formez à l’aide de cuillères des boulette de pâte, de la même taille, et déposez-les sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé, en les espaçant bien.

 

Faites cuire pendant 8-10 mn à 180° jusqu’à ce que les biscuits soient bien dorés en dessous. Laissez-les ensuite refroidir sur la plaque. Faites fondre le chocolat et étalez-en au dos des biscuits !

IMG_4653

Bilan couture #1 – Comment ajouter un nœud à une manche ?

 

image_4En ce début d’année scolaire, j’ai particulièrement été efficace en couture (sans doute lié au fait que Mr O. soit régulièrement en congrès… j’ai toujours plus de facilités à coudre lorsqu’il est absent). J’inaugure ainsi ici une nouvelle catégorie d’articles, afin de vous présenter plus en détails mes créations. Je vous dévoile également à la fin la technique que j’ai utilisée pour ajouter des nœuds aux manches de ma chemisette :

En plus de ma jupe cousue avec Mondial tissus, qui a fait l’objet d’un tutoriel à part entière, voici mes cousettes du mois de septembre :

  • Blouse Nantes en cupro vert

Première réalisation pour cette blouse Nantes de chez Anne Kerdilès, et le résultat me plaît beaucoup ! Il est donc fort probable que d’autres versions de ce patron voient rapidement le jour… Le patron est relativement rapide à décalquer, l’assemblage est aussi relativement simple, et taille à merveille. C’est la première fois que je cousais un patron de cette marque, et j’ai trouvé le livret explicatif très bien rédigé. J’ai choisi l’option passepoil tout du long de l’empiècement, mais si vous êtes débutante, vous pouvez également la réaliser sans. Le tissu est un cupro vert de chez stoff and still. C’était également une première pour moi : je n’avais encore jamais travaillé cette matière, et c’est un plaisir à coudre et à porter !

  • Ségur dentelle

Ségur est un joli patron de cozy little world avec plein de possibilités. Je vous en avais déjà parlé ici pour vous détailler les modifications apportées pour obtenir une bretelle avec des froufrous. Il s’agit donc ici de ma troisième réalisation à partir de ce patron, et c’est toujours autant un succès. Le nombre de pièces à décalquer / découper est relativement important, mais j’ai à présent toutes les pièces du patron en papier de soie, et c’est maintenant la cousette la plus rapide de l’ouest ! Ce patron ne demande pas beaucoup de tissu, il est donc idéal pour utiliser les chutes d’autres projets. Pour cette version par exemple, il s’agit de chutes de chambray gris de chez Mondial Tissus utilisé pour faire des taies d’oreillers.

 

  • Chemisette à pois Marie-Claire Idées

Ma dernière réalisation du mois de septembre, encore une première pour moi : cette chemisette dont le patron a été offert par marie-claire idées. C’est un patron  idéal pour celles qui veulent se lancer dans une chemise sans gros point technique (il n’y a pas de pied de col, ni de patte de boutonnage). Une fois n’est pas coutume, j’ai fait de jolies finitions, et j’ai même ajouté une parmenture pour le dos du col (le patron n’en prévoit pas). Ce tissu est également un vrai plaisir à coudre. Il s’agit d’un twill de chez stoff and still de couleur « sable » à pois noirs.

Pour ce modèle j’avais envie d’ajouter des nœuds aux manches, et voici comment j’ai procédé  :

J’ai d’abord découpé 4 morceaux de tissu identiques qui formeront le futur nœud. Je les ai cousus endroit contre endroit, retournés et repassés (vous avez maintenant deux morceaux). J’ai ensuite cranté le milieu du bas de la manche, et épinglé chacun des morceaux de chaque côté. Pour finir, j’ai surjeté tout du long, et fait un ourlet ! Il y a sûrement d’autres techniques plus conventionnelles, mais je suis bien contente du résultat !

 

 

image

Une jupe patineuse avec Mondial Tissus

ACS_0076Quand Mondial Tissus m’a contacté pour animer un atelier couture dans le cadre du lancement de leur nouvelle gamme de tissu, mon petit cœur de couturière s’est emballé. J’étais toute heureuse d’avoir l’opportunité de collaborer avec cette enseigne, que je côtoie depuis toute petite !

Encore mieux, j’avais carte blanche pour vous imaginer le tutoriel de mon choix en utilisant les tissus de leur toute nouvelle collection. Comme c’est la tendance des imprimés animaux cet hiver, je me suis laissée convaincre par cet imprimé beige et kaki.

IMG_2238

Pour obtenir une jolie jupe sans patron et en deux heures environ, voici ce dont vous avez besoin :

  • 2 m de tissu d’une laize de 140 au moins (pas trop transparent sinon il faudra la doubler)
  • 1 zip de 20 cm
  • 70 cm d’élastique large
  • le matériel de base d’une couturière : machine à coudre, ciseaux, épingles…

 

Lire la suite

Comment customiser un pull avec un col froufrou

image

Cet automne, les chemises ou pulls avec col froufrou fleurissent partout dans les magasins, et je me suis dit que c’était l’occasion idéale pour utiliser les galons de dentelle anglaise que j’avais en stock. J’ai pensé ce col comme un col amovible pour pouvoir faciliter le lavage et surtout jouer avec mes différents pulls.

IMG_3018

Pour ce DIY ultra rapide et simple à réaliser, all you need is:

  • Un pull
  • Du galon de dentelle anglaise (50 cm minimum, le mien faisait 51)
  • Environ 50*10 cm de percale de coton blanche
  • Des petites pressions à coudre
  • Une machine à coudre
  • le nécessaire à couture de débutante (épingles, ciseaux, mètre de couturière, …)

Lire la suite

La pimpante – Robe à monter soi-même sur mesure

IMG_9917J’ai été contacté il y a quelques semaines pour tester le nouveau service de « Fier comme un paon » : des vêtements sur mesure à monter soi-même. Je vous explique plus en détail le principe : recevoir chez soi le tissu déjà découpé, pour une robe mise à sa taille. Out les étapes fastidieuses de l’assemblage pdf et découpage du tissu. Il ne m’en fallait pas plus pour me convaincre.

Lire la suite

Comment débuter en broderie ?

img_9745.jpg

La broderie, c’est grâce à ma grand-mère maternelle que je suis tombée sous le charme. Elle m’a tout appris et c’est elle qui en a fait un de mes passe-temps créatifs favoris. Vous aussi vous allez vite tomber succomber à cette technique : ça ne demande pas beaucoup d’investissements, ne prend pas beaucoup de place, et c’est très satisfaisant ! Pas besoin d’être une experte pour prendre du plaisir et créer de jolies choses !

Tout d’abord un point sur le matériel :

Pour débuter en broderie il vous faudra quatre éléments essentiels : Une aiguille, du fil à broder, du tissu et un tambour à broder. Lire la suite