DIY : Trophée tête de lion en raphia

img_9416.jpegAvant d’entrer dans le vif du sujet et de vous détailler comment réaliser en deux temps trois mouvements ce joli trophée, je voulais vous annoncer ici la grande nouvelle du mois de septembre : j’ai ouvert ma chaîne Youtube ! Vous y trouverez ma première vidéo détaillant comment réaliser ce joli trophée, parfait pour décorer une chambre d’enfant ou un salon ethnique.

L’arrivée de baby O. approche (maintenant moins de deux mois avant la naissance), et nous sommes en train de réfléchir à la décoration de la chambre. J’ai bien envie d’une décoration végétale et enfantine tournée autour de la jungle et de la savane (vous pouvez voir mes inspirations pour la chambre du baby juste ici). Lors de mes pérégrinations sur Pinterest je suis tombée sur ces jolis trophées, et j’ai tout suite imaginé le faire moi-même. Pour ce tutoriel, all you need is :

Pour les étapes, rien de bien compliqué et tout est tellement plus facile en vidéo, alors je vous invite à regarder ma première vidéo Youtube :

Et pour épingler cet article sur Pinterest :

IMG_9425.PNG

Bilan couture #11 – Août

J’ai beau avoir eu pas mal de temps libre en août, je n’ai pas cousu tant que ça… J’ai bien été occupée à finir mon abécédaire broderie, apprendre le tricot chez Marion et ouvrir ma chaine Youtube..! Malgré tout, j’ai cousu trois pièces, dont une cape de bain pour laquelle j’ai écris un article détaillé ici.

56DE32F6-5FFB-4BDE-B6AD-96F9A9EBB302.JPGJe gardais précieusement cette box pour me faire plaisir un jour où j’aurais vraiment le temps d’apprécier chaque instant couture…. Je me suis enfin lancée ce mois-ci ! C’était un vrai régal à coudre, du début à la fin et je suis ravie du résultat ! Le patron est très clair, facile et bien expliqué. Il est tout à fait approprié pour une débutante. Le vrai plus de cette box c’est la qualité des matières premières et le fait qu’elles soient toutes fournies. La double gaze est une merveille pour les yeux, mais également un régal à coudre. J’ai vraiment apprécié de ne pas avoir à fouiller dans mon atelier (qui je l’avoue est beaucoup trop en bazar en ce moment) pour trouver le fil et le thermocollant, puisque tout est fourni dans la box!

Je recommande vraiment cette box qui est une vraie merveille. J’ai cousu la combinaison en taille 1 an, et je pense réaliser d’autres combinaison Gabin très vite avec du tissu en stock… Le seul bémol si je devais en trouver un, c’est le fait qu’il n’y ait pas d’ouverture prévu au niveau des jambes… Peut-être pas très commode pour changer bébé.

Concernant le doudou lapin, il s’agit aussi d’une réalisation maison, à partir d’un vieux pull victime de la machine à laver, et j’avais détaillé sa réalisation dans cet article.

Je vous présente une jolie blouse baby bump compatible, la blouse Clara ! C’est la première fois  que je cousais un patron réalisé par Cadia, et c’est une très agréable surprise. Les pièces s’emboitent très bien, et les explications sont clairs (je trouve les explications parfois baclés dans certains livrets, et la ce n’est clairement pas le cas!). 

Le tissu, c’est un merveilleux imprimé du mois de septembre de chez couturette vendu à prix imbattable. Je suis tombé sous le charme complet de l’imprimé, et vous êtres nombreuses à m’avoir demandé d’où il venait ! Petit bémol, il n’est pas des plus faciles à coudre (c’est une microfibre, très fluide !), je vous le déconseille si vous êtes débutantes.

J’ai effectué quelques modifications au patron (uniquement dans le but de le rendre encore plus baby bump compatible) dont voici les détails :

J’ai réduit le haut du buste de 5cm au niveau de la boutonnière, en faisant une courbe pour rejoindre les bas du buste coté. J’ai donc modifié également le volant devant : j’ai augmenté de 5 cm la hauteur au pli, et rejoint le haut du volant comme défini dans le patron. Pour le bas du volant devant j’ai également ajouté 6 cm au pli. J’ai également ajouté deux pinces à l’arrière dans le dos, pour légèrement ajuster un peu la blouse, car avec toute l’ampleur ajoutée pour le baby bump je n’avais pas envie que ça fasse trop « tente » !

Pour être plus clair voici un schéma du volant avant après modifications :

Sans titre.001

Au programme pour le mois prochain : Une couverture pour baby O., une veste sable et un projet couture que je vous révélerai le 10 septembre sur Instagram.

IMG_8397

 

 

3 recettes de Chia pudding pour un petit-déjeuner équilibré

img_7356.jpegC’est mon obsession du moment, tous mes petits-déjeuner (ou presque) sont composés d’un chia pudding. C’est tout simple à réaliser et bon pour la santé. Vous pouvez aussi les servir en dessert lors de repas entre copains : C’est tout simple et ultra-rapide à réaliser  !

La graine de chia pour celles qui ne connaissent pas, c’est une graine à l’origine du Mexique, bourrée en Omega 3 (les bons lipides !), en protéines et en fibres. Elle peut se manger « sèche » directement sur une salade ou une tartine (mais à part pour faire joli je n’en vois pas trop l’intérêt), ou « gonflée » dans un liquide toute une nuit… C’est sous cette forme-là que je la préfère et que je la trouve la plus intéressante. Vous en trouverez dans les rayons bios ou dans les magasins spécialisés.

Voici mes trois recettes préférées de Chia pudding si vous souhaitez tester :

Chia pudding ananas et caramel

IMG_7355

 

All you need is :

  • 3 c. à soupe de graines de chia
  • 200 mL de lait d’amandes
  • Un ananas
  • Du caramel liquide

 

Placez les graines de Chia dans le lait d’amandes toute une nuit (deux ou trois heures suffisent si c’est pour un dessert.). Coupez l’ananas en petits dés, et ajoutez-les au mélange. Venez déposer un caramel par-dessus pour la gourmandise !

Chia pudding coco et mangue

img_7353.jpeg

 

All you need is :

  • 3 c. à soupe de graines de chia
  • 200 mL de lait de coco
  • 1 mangues bien mûres
  • + le jus et le zeste râpé d’un citron vert et 1 c. à soupe de sirop d’agave pour la variante

 

 

Placez les graines de Chia dan le lait de coco toute une nuit (deux ou trois heures suffisent si c’est pour un dessert). Pelez et découpez la chair d’une mangue en petits cubes et venez les déposer sur vos graines de chia gonflées.

Si vous êtes motivées vous pouvez aussi réaliser un coulis de mangue en mixant une partie de la chair de la mangue avec le jus de citron vert et le sirop d’agave jusqu’à ce que le mélange soit lisse.

Chia pudding fleur d'oranger et fruits secs

IMG_7352

All you need is :

  • 3 c. à soupe de graines de chia
  • 200 mL de lait de vache
  • 1 c. à soupe de fleur d’oranger
  • 1 c. à soupe de miel
  • 1 c. à soupe d’amandes, noisettes et pistache

Placez les graines de Chia dan le lait de vache toute une nuit (deux ou trois heures suffisent si c’est pour un dessert). Ajoutez une cuiller à soupe de fleur d’oranger. Faites griller au four un mélange de fruit sec (pour ma part, amande et pistaches). Ajoutez une cuiller de miel pour la gourmandise !

 

 

 

Si vous préparez vos chia pudding en avance alors conservez-les au frais et à l’abri de la lumière. Pour les protéger, j’ai découvert tout récemment les bee wrap, un tissu enduit parfait pour conserver vos denrés. Eco-responsable et économique… tout ce que j’aime ! D’ailleurs, il y a plein de tutoriels pour les faire soi-même sur internet si vous êtes intéressées !

J’espère que ces recettes vous plairont ! Libre à vous maintenant d’inventer les vôtres avec les fruits en envies du moment ! Si vous voulez épingler cet article, voici le visuel Pinterest.

IMG_7363

Comment coudre une cape de bain (ou nid d’ange) pour bébé ?

Cape de bain happy as a bee

Dans la série des cadeaux de naissance ultra-facile à coudre qui font un effet boeuf, je vous présente la cape de bain (ou Nid d’ange) de naissance ! En deux heures de couture, vous aurez un cadeau de naissance personnalisé qui saura ravir les toutes nouvelles mamans.

IMG_4792

 

Pour cette cape de bain, all you need is :

 

 

Petit aparté pou commencer, le choix des matières premières, un point important lorsque l’on coud pour des nouveaux nés… Rien que pour les tissus éponges, il existe de nombreuses qualités différentes ! Pour ce projet, je vous conseille les éponges bambous qui sont toutes douces d’un côté, et très absorbantes (j’ai acheté la mienne chez Mondial tissu). Idem pour le coton, choisissez de préférence un coton OEKO-TEX, qui sera plus respectueux de l’environnement et de la peau de bébé ! C’est le moment idéal pour utiliser vos chutes, pour ma part, j’ai utilisé un coupon de liberty de chez Stragier d’une superbe qualité dans lequel je vais réaliser un autre projet pour baby O. Je vous en reparle très vite !

Découpez un carré d’un mètre sur un mètre d’éponge bambou, ainsi qu’un triangle rectangle isocèle de 26 cm de côté. Découpez le même triangle rectangle dans le coupon de coton.

Munissez un bol d’environ 10 cm de diamètre et venez reporter l’arrondi sur chacun des angles (vous pouvez aussi laisser les angles droits si vous préférez le style, mais vous serez obligé de poser votre biais en deux temps pour l’angle droit !). Découpez les arrondis.

Disposez les deux triangles de la future capuche l’un sur l’autre envers contre envers. Face à vous le triangle de coton côté imprimé, et face à la table le côté le plus doux de l’éponge. Epinglez les triangles ensemble bord à bord.

IMG_4798

Coupez un morceau de biais d’environ 40 cm. Poser le biais sur le côté le plus long de la capuche (sur l’hypoténuse du triangle !), en commençant par l’envers de la capuche (la face éponge, pas comme sur la photo 🙂 ).

IMG_4800

Ensuite, épinglez la capuche dans un des coins de la cape de bain. Faites une couture à 5 mm du bord pour la maintenir en place.

 

Enfin, posez le biais en deux temps sur tout le tour de la cape en commençant par l’envers de la cape. Pour des arrondis nickel, il suffit lors de la première couture (sur l’envers de la cape) de faire deux-trois petits crans dans la partie cachée du biais au ciseau pour former l’arrondi.

ET ta-dammmm votre cape de bain est terminée.

Je vous donne ici les dimensions pour une cape de bain de largeur un mètre, mais si votre tissu éponge est vendu en laize de 140, il est sans doute plus judicieux de coudre une cape de bain pour nouveau-né de 70cm x 70cm afin de pouvoir en réaliser deux !

Cape de bain pinterest

Bilan couture #10 – Juillet

IMG_5523.jpg

Malgré les vacances en Norvège et la grossesse, j’ai pu réaliser quelques jolies cousettes ce mois-ci, dont la toute première pour baby O.

  • Top Ségur en froufrou Paris – Cozy little world

Cousu in extremis avant le départ en Norvège, il est parfait pour la grossesse ! Et ce qui est vraiment chouette avec ce patron, c’est qu’il ne demande que très peu de tissu pour un résultat canon : c’est le patron idéal pour utiliser les petits coupons de votre stock de tissu. J’ai réalisé l’option avec frou-frou que j’avais déjà réalisée une fois, c’est celle que je préfère (avec l’option froufrou sur les bretelles qui ne fait pas partie des options proposées mais que je vous détaille ici) ! Le tissu vous a beaucoup plu, il s’agit d’une ancienne collection frou-frou, trouvée en coupon chez Cultura. Il est très doux et facile à coudre (parfait pour les débutantes) mais légèrement transparent. De ce fait, j’ai doublé le haut du top, mais j’aurais pu m’en affranchir avec des sous-vêtements couleur chair.

En voyant la jolie jupe Bellis Pretty Mercerie de Fanny (treize_coquelicot sur Instagram) ,  j’ai tout de suite eu envie de me coudre la même ! Le babybump m’empêchant de la porter cet été, je n’ai pas souhaité investir dans le joli patron pour l’instant. J’ai donc réalisé une robe Mira en double gaze à pois dorés avec un volant cousu envers sur endroit (celui du bas). J’avais au préalable réalisé un ourlet roulotté tout au long du haut du volant inférieur. J’ai aussi légèrement augmenté la longueur du volant du milieu pour qu’elle corresponde aux proportions que j’avais en tête. La double gaze à pois dorés provient des Coupons de Saint Pierre. Ils n’ont plus exactement la même en stock mais beaucoup de nouveaux coloris canons. J’avais trouvé un coupon de trois mètres cet hiver (pour réaliser un chemisier Scarlett), et il m’en restait largement assez pour réaliser cette Mira.

En Norvège nous sommes passés au Stoff & Still d’Oslo, et j’étais ravie que Mr. O. soit avec moi pour choisir le patron et le tissu de la première réalisation pour baby O. J’ai été impressionnée par la qualité et le choix des jerseys proposés! Ils ont une multitude d’imprimés adorables pour les enfants (pour ma part, je trouve que les jerseys enfantins sont très vite de très mauvais goût !). La bonne nouvelle c’est qu’ils livrent en France, et que ce patron, malgré la difficulté du jersey, reste très accessible pour les débutantes (seul bémol, les explications sont en anglais).

Comme le buste de ce patron me convient parfaitement en cette période de grossesse, j’ai récidivé pour la troisième fois en réalisant une robe à partir de ce patron. Cette fois-ci j’ai respecté l’ouverture sur l’arrière (et elle est très chouette, me faisant presque regretter d’avoir modifié le patron les deux premières fois). Je n’ai par contre réalisé qu’un seul volant pour le bas de la robe par manque de tissu, et surtout raccourci et ajouté des froufrous aux manches ! Je suis très fière de cette personnalisation qui fait tout le charme de cette robe. Le tissu est signé Froufrou, son petit nom est Lisbonne, et comme celui utilisé pour le top Ségur, il est très doux et facile à coudre. Je ne l’ai pas doublé cette fois-ci et cela ne pose pas de problème particulier.

Je mets à nouveau ici les deux stories dans lesquelles je détaille les étapes à suivre si vous voulez faire la même chose sur vos manches !

 

Et puis si vous voulez épingler cette article sur Pinterest, voici une jolie photo avec le titre de l’article !

IMG_6222.PNG

Bilan couture #9 – Juin

E32CC250-64D2-4847-AC62-0ABE7AFE1135Juin a débuté en fanfare avec une robe, cousue pour un mariage, qui vous a beaucoup plu sur Instagram. Puis de nombreux autres projets que j’ai voulu terminer avant mon départ en vacances ! Un des mois les plus productifs depuis le début d’année !

Thanks to holidays, there is a lot of projects I would like to finish before my departure! So I sew (a lot), including a gorgeous dress for one of my friends wedding!

Cette année, le nombre de mariages auxquels nous pouvons participer a diminué (« seulement » 5). J’ai donc envisagé de porter des tenues « fait main » pour certains d’entre eux ! Et voici la robe cousue pour le premier de l’été : une Délice plissée !  J’ai eu la chance de recevoir une superbe batiste plissée de chez Stragier (que j’ai choisie d’une couleur rose-corail), ainsi que ce même tissu version lisse de couleur identique. Le tissu est certes un peu onéreux, mais la qualité est là ! La matière est belle et fluide, pas du tout brillante, ni à l’aspect synthétique, et avec une jolie trame. Pour le patron, il s’agit de ma deuxième réalisation (j’en avais cousu une bleue avec festons visible ici !) et je suis toujours aussi fan de son décolleté en V qui tombe parfaitement. Pour coudre cette robe, j’ai utilisé 1,5m de batiste lisse (qui m’a permis de doubler entièrement le haut), et un panneau de batiste plissée de 0,75 * 0,83m. Le plissé ajoute un charme fou à ce modèle, et j’ai eu de nombreux compliments lors du mariage (je ne vous parle même pas du sentiment de fierté lorsqu’il s’agit d’annoncer que c’est une réalisation personnelle !). Si vous vous sentez un peu démunie quant à l’utilisation du plissé, pas de panique, c’est tout simple ! N’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions, et vous pouvez également visionner ces stories à la une de mon profil Instagram pour vous aider !

This is the perfect dress if you are invited to a wedding! Perfect to enjoy a glass of champagne with a heavy sun (Or a glass of orange juice if you are pregnant like me !). The beauty of this dress comes from the pleated fabric which perfectly matches with the dress pattern. To sew this dress, I used one panel of 0,75*0,83 m of pleated batiste, and 1,5 m of this same fabric not pleated. (which allows me to line all the top of the dress). Feel free to contact me if you have any questions about the pleated fabric, it could seem difficult to sew, but it is really easy to use !

IMG_7155

  • Chemisette imprimé foulard – Marie Claire Idées

C’est aussi la deuxième fois que je couds ce patron (vous retrouverez la première version à pois ici, avec un tutoriel pour ajouter des nœuds aux manches.). C’est un patron ultra-rapide à réaliser et très efficace. Attention toutefois, pas beaucoup d’instructions, et même s’il ne présente aucune difficulté, je ne le conseillerais pas aux grandes débutantes. Il taille également légèrement petit, et ne prévoit pas de parementures dans le dos. J’ai donc préféré en ajouter une. Le tissu joue beaucoup pour obtenir un joli résultat. Ici, une viscose imprimé foulard de chez les Coupons de Saint Pierre. Fluide, mais malgré tout facile à coudre. Il existe également en bleu ciel, je l’adore !

Easy and quick, this pattern is perfect if you want a new summer shirt. The fabric comes from les Coupons de Saint Pierre and is nice to sew and wear (look at this same fabric in light blue, I am totally in love with it!). The pattern is really easy to sew, but there are only a few instructions, and I would not recommend it for real beginners.

ACS_0509

C’est le projet qui m’a décidée à découper ce superbe tissu ramené du Japon (ça faisait un an que ce lin mélangé imprimé attendait sagement lavé dans mon tiroir à tissus). Encore une fois ce patron issu du magazine Fibremood est une pépite (je suis vraiment fan de leurs modèles modernes et faciles à coudre !). La robe est totalement baby-bump compatible et très confortable ! En une soirée ou presque elle était cousue, et elle me plaît tellement que je pense déjà la réaliser dans un autre tissu encore plus léger pour le mois d’août !

Seule modification apportée au patron, j’ai allongé le pan de devant de 5 cm environ pour m’assurer qu’elle ne soit pas trop courte une fois le baby-bump bien présent.

Once more, Fibremood gives us a gorgeous and trendy pattern. Really easy to sew and baby-bump compatible (currently my main concern !). The fabric is a souvenir from Japan. I had a lot of trouble deciding what I wanted to do with it, indeed I love it so much ! Finally this dress is perfect, and you will probably see another one really soon !

ACS_0545

J’ai eu la chance encore une fois d’être invitée à la soirée des Coupons de Saint-Pierre. C’est toujours chouette de pouvoir découvrir des patrons en avant-première et de se retrouver entre passionnées de couture. Alors encore merci à eux et Caroline pour l’invitation, et merci à vous sans qui je ne recevrais pas ces invitations !

Revenons au patron. Il s’agit d’une robe d’été à manches chauve-souris. Comme à chaque fois avec l’atelier Scammit, le patron propose plusieurs versions. Ici, les manches et la longueur de jupe. J’ai décidé de réaliser celle avec un volant supplémentaire, et la version courte des manches. Le tissu vient de chez les Coupons de Saint-Pierre bien-sûr, et je vous en ai déjà parlé plus haut, il s’agit de la viscose imprimé foulard que je vais adorer porter cet été ! La robe longue et la chemisette ont été réalisées dans le même coupon de trois mètres… Parfait pour une couture plaisir sans dépenser des sommes faramineuses !

I had the opportunity to discover this dress thanks to « les Coupons de Saint Pierre » and their famous sewing night. It is such a pleasure to meet sewistas and discover new patterns ! For this session, Atelier Scammit was the guest and Helios was the dress!

Le mois prochain je vous présente mon petit top Ségur cousu dans un tissu frou-frou de folie !

IMG_2883.PNG

Quel matériel emporter pour broder en voyage ?

IMG_9071.jpgUn de mes passe-temps favoris, c’est la broderie ! Que j’adore pratiquer en voyage pour plusieurs raisons. Facile à transporter, peu de matériel à prévoir, et silencieux donc compatible avec les transports en commun ! En plus, ça me donne l’impression de ne pas perdre mon temps pendant les trajets. Lorsque je poste des stories « organisation » sur Instagram, plusieurs questions reviennent régulièrement, et j’ai donc décidé de regrouper l’ensemble de mes réponses dans cet article.

Quel matériel emporter ?

Lorsque je voyage je n’emmène bien évidemment pas toute ma collection de fils à broder avec moi ! Soit je sais à l’avance ce que je souhaite broder, et emmène uniquement les deux-trois écheveaux de fils dont j’ai besoin. Soit je n’ai aucune idée de ce que je vais broder et je me prépare des petits cartons avec un maximum de couleurs enroulées autour. J’emporte également deux-trois morceaux de tissus déjà découpés (avec le dessin réalisé si je sais déjà vers quoi je veux m’orienter), un stylo qui s’efface à la chaleur, un cercle à broder, une ou plusieurs aiguilles et une paire de ciseaux de brodeuse.

Check list de la brodeuse :

  • Un stylo qui s’efface à la chaleur
  • Un cercle à broder
  • Une aiguille à broder
  • Une petite paire de ciseaux (lame inférieur à 5 cm)
  • Une sélection de fils à broder
  • Quelques morceaux de tissus

Les aiguilles passent-elles le contrôle aérien ?

Oui sans exception, jamais eu de soucis.

Les ciseaux de brodeuse passent-ils le contrôle aérien ?

Je serai moins catégorique, même si on ne me les a jamais fait retirer. D’après mes sondages aux contrôles douaniers, ainsi que mes recherches sur le web, il semblerait que cela ne pose pas de problème tant que la lame ne dépasse pas 5 cm. Je vous conseille toutefois de ne pas prendre votre plus belle paire au cas où !

Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à me les soumettre ici en commentaire, je serai ravie de vous répondre. Si vous cherchez des idées de broderie facile pour débuter, je vous conseille cet article avec deux broderies ultra-faciles, et si vous vous demandez quel matériel choisir, je vous conseille celui-ci avec tous mes conseils !

 

IMG_1034

Clutch upcyclé – comment transformer vos vieux livres en jolie pochette

Upcycling_livre_clutch_21Pour la troisième année consécutive, je participe au challenge des makers organisé par Oui are makers. Cette année, je suis membre de l’équipe « Les remakeuses » avec Mélanie, Charline (Aka Charcutine de la gueuse) et Valérie (Purple Jumble). Nous avons choisi comme thème l’upcycling, et voici mon tutoriel !

J’avais en ma possession deux-trois livres dont ma maman souhaitait se débarrasser et je souhaitais les rendre utiles de nouveau. J’ai tout de suite pensé aux clutchs d’Olympia le tann que j’adore ! Voici donc ma version de la clutch en livre upcyclé !

Pour ce tutoriel, all you need is :IMG_8674

  • Un vieux livre dont vous souhaitez vous débarrasser
  • De la colle liquide
  • Un cutter
  • Une règle
  • Un crayon de papier
  • Un pinceau
  • De la peinture
  • Des chutes de tissus ou un joli ruban
  • Du masking tape
  • Une lime

 

La première étape consiste à encoller toutes les pages du livre. Ouvrez le livre et courbez les pages comme sur la photo. Encollez les trois tranches du livre. Aidez-vous de vos doigts pour étaler la colle et la faire pénétrer entre les pages.

Laissez sécher toute une nuit. Pour éviter que les pages ne gondolent, vous pouvez laisser un poids lourd sur le livre ! Ouvrez la couverture du livre, c’est normalement la seule page que vous pouvez ouvrir. Tracez une ligne à 1 cm du bord coté pages. Munissez-vous de votre cutter et découpez les pages du livre en suivant cette ligne.

Enlevez page par page jusqu’à ce que la pochette soit assez profonde. Pour ma part,  j’ai enlevé 90% des pages. J’ai ensuite limé les bords intérieur de la pochette pour « égaliser » toutes les pages. Pour m’assurer que les pages soient bien collées entre elles, et faire de jolies finitions, déposez de la colle à l’intérieur de la pochette, et étalez-la avec vos doigts comme vous l’avez fait pour l’extérieur.

Si vous souhaitez utiliser un ruban, vous pouvez sauter cette étape. Sinon, prenez vos chutes de tissus et découpez quatre rectangles de 4*25 cm. Assemblez les côtés endroit contre endroit. Retournez le tube sur lui même et repassez-le. Fermez avec une couture à la main une extrémité de chacun des rubans.

Mesurez la hauteur du livre, et marquez la moitié. Collez le ruban sur cette marque à l’aide d’un point de colle. Ajoutez un morceau de masking tape pour maintenir le ruban en place.

Pour finir, peignez la deuxième de couverture et l’intérieur de la pochette !

Et Tadammmm ! faites votre belle avec votre pochette !

Upcycling_livre_clutch_ 24

Vous pouvez retrouver les autres tutos de mon équipe ici : un coussin de chaise déjanté pour enfant réalisé par Mélanie, des jolies lampions par Charline, et des étagères upcyclées pour Valérie !

 

IMG_8959

Comment débuter en couture ? – Partie #2 Choisir son premier projet

ACS_0498

Commencer la couture… un jeu d’enfant !

Après mon premier article sur le matériel de base dans lequel investir lorsque l’on débute en couture, voici une liste de projets faciles à réaliser et parfait lorsque l’on débute en couture.

Comme je vous le disais dans mon précédent article, il est souvent conseillé de commencer par des accessoires pour se faire la main. Je ne suis pas forcement de cet avis, je pense qu’il faut avant tout choisir un projet qui vous motive, car vous risquez d’y passer un petit moment! Si vous êtes débutante, le tutoriel vidéo peux grandement vous faciliter la tâche : je vous conseille donc de veiller à ce point avant de choisir votre premier patron. C’est plus facile et ludique que de déchiffrer le langage de couturière qui viendra tout naturellement avec le temps (promis, passepoil, parementure et enformes n’auront plus de secret pour vous assez rapidement).

Les difficultés majeures que l’on peut rencontrer en couture sont les fermetures éclaires, les manches, le passepoil, les élastiques, les poches (particulièrement les poches paysannes ou passepoilées), la pause de biais ou encore les cols… Ce n’est pas la mer à boire si le patron que vous avez choisi possède une ou deux de ces difficultés, mais ne commencez pas par un projet les comprenant toutes au risque de vous dégoûter ! ça serais comme commencer la course à pied et attaquer un marathon direct!

Les accessoires :

Si vous êtes rassurés par l’idée de commencer par un accessoire, voici quelques projets faciles pour vous faire la main, et ce sont uniquement des projets et patrons gratuits, alors pourquoi se priver ?!

Ultra simple pour commencer, vous trouverez ici un tutoriel head band que j’ai écrit l’année dernière et qui sera parfait pour commencer ! Dans la même catégorie, j’avais également écrit un tutoriel pour vous faire un noeud à ajouter sur une barrette ! Tendance et ultra rapide !

Si vous êtes plutôt accessoires pour la maison, vous trouverez ici un tutoriel très bien expliqué de Mouna Sew, pour appréhender votre première fermeture éclair et réaliser une housse de coussin !

Enfin, si vous souhaitez plutôt réaliser un tote bag, je trouve que le sac losange de make my lemonade est parfait pour débuter et vous accompagner tout l’été !

ACS_0501

Les vêtements :

Certaines marques de patron sont plus avares en explications que d’autres… Pour commencer je vous déconseille de prendre un patron burda ou de magazine couture (type la maison victor ou autre…). Dans le premier cas parce que les explications sont très pauvres et trop techniques, et dans le deuxième cas, parce que plusieurs patrons sont présents sur une même planche de patron et que cela rends le décalage un peu plus compliqué. Si je devais vous conseiller trois marques cela serais les marques « make my lemonade » (certains patrons, surtout ceux du début taillent bizarrement, mais la vidéo est un vrai plus pour commencer), Louis-Antoinette Paris (leurs explications sont vraiment très très bien faites, et les schémas clairs.) et ceux d’atelier scammit. Je n’ai jamais testé ceux d’Ivanne S., mais il parait qu’ils sont très bien aussi !

Voici une petite liste non-exhaustive de projets pour débutantes parfait que je mettrais à jour avec vos suggestions , N’hésitez pas à m’en faire part en commentaires !

Robe frida – Make my lemonade: Elle taille un peu large, et est assez gourmande en tissu mais c’est une robe que j’ai adoré réaliser plusieurs fois à mes débuts en couture et même encore maintenant ! Elle vous permettra de tester fronces et emmanchures, c’est celle que je porte sur toutes les photos de l’article !

Robe demoiselle – Louis Antoinette Paris : Un super basique sans manches de chez Louis-Antoinette Paris. Les explications sont clairs et détaillés ! Vous apprendrez à réaliser des pinces et poser une fermeture.

Top Eugénie – Atelier Scammit: Un patron sans grande difficultés avec la qualité des explications d’atelier Scammit. Vous pourrez ensuite coudre la version robe avec le même patron !

Gilet Monceau – Cozy little world: Ma toute première veste/gilet ! Le patron est ultra facile et les explications clairs. La seule difficulté, c’est le type de tissu à utiliser : du jersey, mais c’est tout à fait abordable !

Conseils et questions bonus

  • Patrons PDF ou papier ?

Si vous avez cherché à investir dans votre premier patron, vous vous êtes sans doute posé la question ! Deux écoles s’affrontent ! Soit la version papier que vous recevrez par la poste, qu’il faudra ensuite décalquer à votre taille à l’aide de papier de soie, découper le papier de soie, et le reporter sur votre tissu. De l’autre côté, vous avez le patron pdf que vous recevrez par mail, imprimerez chez vous (pratique pour une envie couture du dimanche matin), assemblerez et découperez directement à votre taille pour reporter sur le tissu. Personnellement je préfère les patrons papier, car je suis allergique à l’assemblage des pdf, mais j’ai des amies qui sont des inconditionnelles des patrons pdf. Pour commencer je vous conseille la version papier, avec le livret explicatif joliement imprimé, plus commode pour lire et relire toutes les instructions.

  • Quelle taille réaliser ?

Avant de vous lancer dans votre premier vêtement : n’oubliez pas de prendre vos mesures pour déterminer quelle taille décalquer ! C’est très important, car chaque marque de patron taille différemment, et encore plus important, différemment du commerce ! Et c’est bien dommage de passer des heures à coudre une jolie robe pour qu’elle soit un peu trop juste une fois finie. Les tableaux récapitulatifs de taille sont là pour vous aider, et si vous êtes entre deux tailles je vous conseille de choisir la plus grande. Ca sera plus simple ensuite de reprendre un petit peu les coutures que de vouloir élargir une pièce trop petite !

  • Quel tissu pour commencer ?

Certains tissus sont plus faciles à coudre que d’autres, alors ne vous lancez pas dans la réalisation d’un top en viscose trop fluide (donc moins facile à manipuler) ni du jersey (qui n’est pas si compliqué que ça a appréhender, mais son élasticité vous rajoutera une difficulté supplémentaire) ni un tissu trop épais (les épaisseurs sont difficiles à gérer au début.). L’idéal : commencez par un projet en coton. Le plus important étant de suivre les instructions du patrons… une robe ou combinaison prévue pour être cousue en jersey sera immettable si vous la réalisez en coton (qui est un tissu trame et chaine) !

Espère que ces conseils vous seront utiles. N’hésitez pas à me poser vos questions supplémentaires en commentaire de cet article, je vous réserve mes derniers conseils pour la partie 3 de cet article !

IMG_7843

Comment débuter en couture ? – Partie #1 le materiel

IMG_6732

Vous voyez de jolies réalisations sur Instagram, mais vous n’osez pas vous lancer ? Voici pour vous le guide ultime pour débuter en couture !

Je partage ma passion couture sur Instagram depuis deux ans maintenant, et je suis ravie quand certaines d’entre vous m’écrivent pour me dire qu’elles se sont enfin lancées ! Je suis aussi toujours disponible pour répondre à vos questions, et comme certaines reviennent très souvent, je me suis dit qu’il était temps d’écrire un article plus complet sur le sujet.

La couture et moi, un vrai coup de foudre il y a 4 ans. Le jour où mes parents m’ont offert ma première machine. Il s’agissait d’une entrée de gamme (SY, de IKEA, qui n’est malheureusement plus en vente) à un prix défiant toute concurrence, et franchement suffisante pour débuter. Bien évidemment, les performances avaient leurs limites, et ma passion grandissant, j’ai vite investi dans une machine d’une gamme supérieure : la Brother FS40.

Quel matériel choisir ?

  • La machine à coudre

Bien évidemment, plus vous mettrez le prix, plus vous aurez une machine complète. Mais pour commencer, sauf si votre budget est illimité, les machines d’entrée de gamme de la plupart des marques (Singer, ou Brother sont celles que je recommande le plus) sont très satisfaisantes. Pour ma part, la machine SY de chez IKEA m’a été bien utile et tout à fait suffisante pendant un an et demi. Assurément, les points n’étaient pas parfaits quand il y avait beaucoup d’épaisseur, les boutonnières n’étaient pas automatiques et elle faisait un bruit épouvantable après un an d’utilisation intensive (à raison d’une cousette par semaine, je l’avais épuisée !). J’ai donc vite investi dans un modèle un peu plus onéreux : la Brother FS40.Cette machine reste quand même financièrement abordable (avec des promotions régulières sur La Redoute), et possède des performances appréciables pour une couturière amatrice passionnée. En 2 ans de couture, elle a failli une seule fois à sa mission : pour les bretelles d’un maillot de bain, là où un pied à double entraînement m’aurait sans doute faciliter la tâche. On est encore loin des machines de compétition comme la Passport de Pfaff, qui me fait à présent rêver, mais je suis très heureuse de mon modèle. De façon plus générale, les éléments importants à prendre en compte lors de l’achat d’une machine à coudre en dehors du prix sont : l’accès à la canette (c’est plus pratique sur le dessus que sur le côté), les boutonnières automatiques, et le fait qu’elle soit électronique (moins bruyant, et plus précis).

IMG_6724

  • Le petit matériel

En plus d’une machine à coudre, vous aurez besoin de quelques petits outils. Je liste ici l’indispensable pour investir dans le nécessaire uniquement, et ne pas vous ruiner! Tout d’abord, une belle paire de ciseaux : spécifique pour tissu, ne vous en servez pas pour découper d’autre matières si vous voulez la garder aiguisée longtemps! Je vous conseille la marque Fiskars qui propose des ciseaux de grande qualité !  Vous pouvez également investir dans un cutter rotatif et un tapis de découpe, très utile pour découper le jersey ou les tissus très fluides, je n’en suis pas une grande utilisatrice, et ce n’est finalement pas le plus utile lorsque l’on débute.

Ensuite, investissez dans une petite boite d’épingles (plus fines elles seront, moins elles marqueront votre tissu…), du papier de soie pour décalquer vos patrons (vous pouvez recycler celui de vos emballages, mais des rouleaux abordables sont disponibles chez Mondial Tissu), des stylos qui s’effacent à la chaleur pour les tissus clairs (style pilot Frixion) et une craie tailleur pour les tissus foncés. A la place de la craie, vous pouvez également vous servir de savonnettes en fin de vie pour reporter vos patrons. Bonne odeur et disparition au lavage garanties !

Enfin, vous aurez besoin d’un mètre de couturière et/ou d’une grande règle.

img_6731.jpg

 

  • Le tissu :

C’est toujours difficile d’investir beaucoup dans les tissus lorsque l’on débute. La peur de ne pas réussir, de ne pas lui faire honneur. Même maintenant avec l’expérience, j’hésite souvent longtemps avant de m’offrir de jolis tissus. Si vous avez la chance d’habiter Paris, je vous conseille vivement de faire un tour au Marché Saint Pierre, très large choix en perspective ! Plus particulièrement aux Coupons Saint Pierre dont les tarifs sont toujours attractifs. Pour les provinciales le choix est souvent plus restreint malheureusement… Une valeur sûre et implantée presque partout en France : Mondial Tissu. Sinon vous avez l’option d’achat en ligne, plus difficile lorsque l’on débute mais parfois très pratique. Je vous conseille vivement les e-shops des Coupons de Saint Pierre (prix imbattables), et celui de Stoff & Stil (je le trouve particulièrement bien fait, avec des photos de réalisations avec le tissu en question, ça aide à se projeter !).

Choisir un tissu en fonction du besoin c’est tout une histoire, qui fera l’objet d’un autre article. Toutefois le tissu le plus approprié est souvent conseillé avec le patron, et je ne peux que vous inciter à suivre les indications du patron !

Dernier conseil : Veillez à TOUJOURS laver vos tissus avant de découper les différentes pièces. En effet, tous les tissus possèdent un degré de rétrécissement plus ou moins important lors du premier lavage. C’est un conseil qui me paraissait superflu au début, mais j’en ai vite compris l’importance le jour où ma jolie petite robe toute fraichement cousue est devenue immettable…

IMG_6734

Quel projet pour débuter ?

Beaucoup vous conseilleront de commencer par des objets et accessoires. C’est vrai que cela permet de tester ses capacités à coudre droit et à faire des angles, mais c’est quand même franchement moins fun que de se faire une blouse, alors mon credo : amusez-vous et choisissez un projet qui vous fait plaisir ! Se lancer dans la création d’un vêtement c’est parfois moins compliqué et plus motivant qu’un petit accessoire avec passepoil et fermeture éclair. Aucune raison d’avoir peur ! Achetez un patron de blouse facile et lâchez-vous ! Je reviens très vite avec une sélection de patrons tout à fait accessibles aux débutantes dans un prochain article !

Maintenant il est temps de se lancer ! Have fun !

 

IMG_7216.PNG